22 Septembre 2020 : « Evitons d’avoir une vision négative des choses », dixit Oualy Diawara

22 Septembre 1960-22 Septembre 2020, le Mali indépendant à 60 ans, marqués par des avancés, des difficultés et surtout des grands défis relevés. Le bilan de ces 60 ans d’indépendance est aujourd’hui diversement apprécié par les hommes qu’ils soient politiques ou acteurs de la société civile.
Oualy Diawara homme politique, ancien député et non moins secrétaire général de la section ADEMA de la commune I du district de Bamako, nous partages son point de vu.
De Modibo Keita en passant par Moussa Traoré jusqu’à Alpha Oumar Konaré et Ibrahim Boubacar Keita (IBK), Oualy Diawara estime que le pays a connu des avancés et des difficultés. « Je ne suis pas d’avis avec ceux-là qui jettent le bébé avec l’eau du bain. Il ya des actes qui ont été posés dans le sens du développement du Mali qu’il faut aujourd’hui reconnaitre. Evitons d’avoir une vision négative des choses. Aujourd’hui nous regrettons Modibo Keita car il a posé des actes », a-t-il déclaré.
Il ajoute « Que la célébration de ces 60 ans doit être une occasion pour les Maliens de tirer les leçons du passé d’aller de l’avant et surtout de ne pas tomber dans l’impunité ».
A la nouvelle génération qui n’a pas connu Modibo Keita et Moussa Traoré, Oualy Diawara dira qu’aujourd’hui le Mali a des jeunes courageux, avertis, très talentueux et bien formé. Ce qui est, selon lui, une chance pour l’avenir et le devenir du Mali.
Il a appelé les jeunes à avoir une démarche pro actif à être tolérant et tirer les leçons du passé car la construction du pays chacun compte que tu sois jeune ou vieux.
Mohamed Kanouté
Mali24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *