Burkina : le procureur requiert la prison à vie pour Diendéré et Bassolé

Le général Gilbert Diendéré au premier plan (g) à côté de l’ancien ministre des Affaires étrangère Djibrill Bassolé, en avril 2017. Ils sont les principaux accusés dans le procès du putsch manqué de septembre 2015.

Au Burkina Faso, le procureur militaire a requis la prison à vie pour les généraux Gilbert Dienderé, ex-chef d’état-major particulier de la présidence et Djibrill Bassolé, ancien ministre des Affaires étrangères sous Blaise Compaoré. Le parquet demande aussi que les deux généraux soient destitués de leur grade. Des peines allant de 5 à 25 ans de prison ferme ont été requises contre plusieurs autres accusés.

Les deux principaux accusés du procès du putsch manqué de 2015 au Burkina sont poursuivis pour « attentat à la sûreté de l’État », « complicité d’attentat à la sûreté d’État », « meurtres », « coups et blessures » et « incitations à commettre des actes d’indiscipline et trahison ».

Selon le parquet militaire, les faits d’attentat à la sûreté de l’État, complicité d’attentat, meurtres, coups et blessures et trahison sont constitués contre les deux généraux. Le procureur estime que le général Gilbert Dienderé est le principal instigateur du coup d’État.

Pour un groupe de sous-officiers parmi lesquels figurent les membres du commando ayant planifié, arrêté et séquestré les autorités de la transition, le procureur propose une peine de 25 ans de prison.

Parmi les hommes politiques accusés d’avoir soutenu la tentative de coup d’État figure le colonel major Boureima Kéré, ex-chef d’état-major particulier de la présidence sous la transition, pour lequel le parquet requiert 5 ans avec sursis.

Pour le journaliste Adama Ouedraogo, dit Damiss, ainsi que l’ex-bâtonnier de l’ordre des avocats, Maître Mamadou Traoré, il est demandé une peine de dix ans d’emprisonnement.

Les avocats des parties civiles se disent surpris par ce réquisitoire.

« On nous a jeté les peines à la figure comme s’il s’agit d’un jeu de loterie, sans aucune explication et là, tout le monde doit chercher à comprendre », lance Maître Guy Hervé Kam.

Du côté des avocats de la défense, pas de commentaires, pour le moment.

«  Nous allons donner notre avis devant le tribunal », dit Maître Olivier Yelkouni, l’un des avocats du général Gilbert Diendéré.

Par RFI

One Reply to “Burkina : le procureur requiert la prison à vie pour Diendéré et Bassolé”

  1. Infos miracle : je me nomme Mariam je suis algérienne d’origine mais je vie en France ; mère de 3 enfants. Je vivais avec mon mari avec un grand amour, il est tombé sur le charme d’une jeune fille dans son boulot , mon mari a changé du jour au lendemain , il ne dors plus à la maison , il ma même dit en face qu’il ne veut plus de moi qu’il ne m’@ime plus ,je ne fais que pleurer chaque jour , j’ai consultée des marabouts sur le net sans résultat.DIEU merci j’ai parlé de ma situ@tion à un collègue de travail qui m’a donné le contact d’un Grand Maître au nom de AZE CHANGO,il vit au Bénin dans un petit Village c’est lui qui m’a ramené mon homme très amoureux et nous sommes très heureux,Mon mari est revenu à la maison âpres 3jours de travaux magique.Sincèrement je n’arrive pas à y Croire qu’il existe encore des personnes aussi terrible, sérieux et honnête dans ce monde, et il me la ramené, c’est un miracle.Je ne sais pas de quelle magie il est doté mais tout s’est fait en moins d’une semaine, il est fort dans tous les domaines.Je vous laisse son contact :
    Tél (whasapp/Imo) : 0022966547777 ou 0022968671189
    Veuillez consulter son site pour prendre ces contact : Voici son site : http://www.voyant-marabout-retour-affectif.webnode.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *