La CIA accuse WikiLeaks d'aider les ennemis des États-Unis

La CIA a accusé, mercredi, WikiLeaks d'aider les ennemis des États-Unis avec leurs révélations sur les méthodes d'espionnage de l'agence fédérale.

Antiaméricain, le site WikiLeaks ? Déjà la cible d'Obama, qui l'accusait de saper la bonne tenue de l'élection présidentielle, l'ONG est désormais dans le collimateur de la CIA, après ses révélations sur les méthodes d'espionnage utilisées par l'agence fédérale. Cette dernière a publiquement accusé, mercredi 9 février, WikiLeaks d'aider les ennemis des États-Unis.

"Le public américain devrait s'inquiéter de toute publication de WikiLeaks qui a pour but d'altérer la capacité de la communauté du renseignement à protéger l'Amérique des terroristes et autres adversaires", a dénoncé une porte-parole de la CIA, Heather Fritz Horniak.

Pas d'utilisation de ces méthodes aux États-Unis

Dans les 8 761 documents publiés mardi, on apprenait notamment comment la CIA était capable de détourner nos objets connectés et les transformer en outils capables de nous espionner, ainsi que le rôle central du consulat américain de Francfort en Allemagne en tant que base européenne de l'agence.

D'après le Washington Post, le FBI se prépare à "une grande chasse aux taupes" pour déterminer comment WikiLeaks a obtenu les documents.

La porte-parole de la CIA a souligné que l'agence n'avait pas le droit de mener des opérations de surveillance aux États-Unis, et soutenu qu'elle "ne le faisait pas". Mais elle a aussi rappelé que "c'est le travail de la CIA d'être innovante, à la pointe du progrès, et d'être la première ligne de défense de ce pays vis-à-vis de nos ennemis à l'étranger".

Avec AFP

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

© Copyright MALI 24 – Avenir Média/Mali 2013. Tous droits réservés