Police nationale: Le commissaire Issiaka Tounkara accompagné à sa dernière demeure

Le Silence à sa propre éloquence et aucun mot ne peut expliquer le vide laisser par la mort. Cet adage resume l’atmosphere qui régnait ce dimanche 23 Septembre2019 dans les locaux de l’Ecole Nationale de Police (ENP) sis à Tomikorobougou en commune III du district de Bamako.
Ils étaient tous là, membres du gouvernement, anciens premiers ministres, les honorables députés, les frères, les policiers, officiers, sous-officiers, la promotion 2005 des commissaires de polices, représentants de la population du cercle de Niono, pour rendre un hommage mérité au commissaire divisionnaire de Police Siaka Tounkara sauvagement assassiné ce 19 Septembre 2019 à Niono par une foule déchaînée.
La décoration à titre posthume de l’ilustre disparu, le témoignage des camarades promotionnaires, et la lecture de l’oraison funèbre sont lesles trois temps forts qui ont meublé cette cérémonie d’hommage au commissaire divisionnaire Issiaka Tounkara.
Au nom du Président de la République, Chef suprême des armées, le défunt commissaire Issiaka Tounkara à été décoré à titre posthume par le ministre de la sécurité intérieure et de la protection civile le général Salif Traoré.
En prenant la parole, le contrôleur général Yacouba Tounkara, père de la victime, habillé en basin blanc, et portant des lunettes noires, la voix cassée, la gorge mouillée par la tristesse de la disparition de son fils, a rendu hommage à son fils. « Nous rendons ce soir hommage à un policier exemplaire, courageux digne et intègre, fauché à notre affection par une jeunesse manipulée. M. le commissaire divisionnaire Issiaka Tounkara la nation se souviendra de votre sacrefice », a-t-il déclaré en substance. Il
à salué l’elant de solidarité des plus hautes du pays, et les camarades promotionnaires envers la famille Tounkara dès l’annonce de la mort de Isssiaka Tounkara.
Selon lui, le commissaire divisionnaire Issiaka Tounkara est l’aîné d’une famille de 12 enfants sur 10 vivants il a été sauvagement assassiné ce 19 Septembre 2019 à Niono aux environs de 14heures. Avec cet acte, poursuit-il, la famille Tounkara perd un fils aîné, digne, courageux, intègre, sincère et patriote.
A l’en croire, le commissaire divisionnaire Issiaka Tounkara, couché au sol, dans le sang, a dit ceci à ses éléments: « Vous êtes des policiers, nous sommes là pour les protéger, ne tirez sur personne, c’est un ordre car je suis votre commissaire principal, premier responsable de ce commissariat ».
Au nom des commissaires de police de la promotion 2005, le commissaire Mamata,Togola, a témoigné sur le parcours exemplaire de l’ilustre disparu avant d’ajouter que « Nous ne comprenons pas jusqu’à présent les raisons profondes de cette bêtise humaine à Niono, Comment comprendre que le 12 Juillet 2016 la population de Niono était sortie massivement pour remercier le commissaire divisionnaire Issiaka Tounkara et ses éléments pour avoir sauver des vies suite à l’attaque de la prison de la dite localité par des djihadistes et que cette même population le tue encore. Il y’a problème et nous demandons à la justice de faire toute la lumière sur ce acte barbare et ignoble ».
Dans son oraison funèbre, le contrôleur général Amada AG Haissa, a brossé le parcours de l’ilustre disparu qui’selon lui était unun policier intègre et courageux. Dors en paix Compole!
Mohamed Kanouté

Mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *