Démantèlement des réseaux de gangs à Bamako : Le coaching gagnant du Gal Salif Traoré

Depuis la rencontre Ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Général de Division Salif Traoré avec les chefs des services de sécurités le 18 juillet 2019, les réseaux des gangs sont démantelés les uns après les autres.

Face aux directeurs généraux de la Police et de la Gendarmerie nationales ainsi que le Chef d’état-major de la Garde nationale, appuyés des chefs d’unités de Bamako et environs et de Koulikoro, le Général Salif Traoré a instamment instruit la reprise des actions dynamiques, de jour comme de nuit, avec en support, des patrouilles pédestres. « Qu’il n’y ait plus de repaire pour les bandits de Bamako à Kati jusqu’à Koulikoro », avait-il martelé. Ces directives ne sont pas tombées dans l’oreille de sourd.

Ainsi, le 12 août 2019,un réseau de malfrats et trafiquants de drogue à Kati Farada a été démantelé par le commissariat du 2è arrondissement de Kati. Le 23 janvier 2020, c’était le tour d’un réseau international de braqueurs d’être démantelé toujours par le commissariat du 2è arrondissement de Bamako. Fruit de leur détermination, le commissariat du 10ème arrondissement, met le grappin sur un réseau de faux billets par le 23 décembre 2019. Le 16 et le 28 janvier dernier 2020, comme à son accoutumé, le commissariat du 14è arrondissement frappe fort en démantelant respectivement trois voleurs de véhicules et une bande de femmes spécialisée en escroquerie d’associations ou de regroupements de femmes.

La gendarmerie nationale n’est restée en marge de cette campagne de démantèlement de réseaux mafieux. Le 6 novembre 2019, elle procède au démantèlement d’un réseau de cybercriminalité et l’arrestation de 45 personnes, tous des ressortissants nigérians.  

Récemment, une patrouille d’envergure de la gendarmerie nationale a été lancée pour extirper les malfrats dans leurs nids à Bamako et environs. Ces opérations se poursuivront afin de débarrasser la capitale malienne et ses alentours de ces malfaiteurs qui coupent le sommeil aux paisibles populations.

Toutes ces prouesses pour ne citer que celles-ci, qui garantissent la sécurité et rétablissent la confiance entre les forces et sécurité et les populations sont le résultat du coaching gagnant du ministre en charge de la sécurité et de la protection, Gal Salif Traoré. 

D T. Konaté

Source: L’Investigateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *