La chanteuse malienne Rokia Traoré libérée sous contrôle judiciaire avant sa remise à la Belgique

La justice française a ordonné mercredi 25 mars 2020, la libération sous contrôle judiciaire de la chanteuse franco-malienne Rokia Traoré, écrouée en France en vertu d’un mandat d’arrêt européen lié à un litige sur la garde de sa fille, dans l’attente de sa remise à la Belgique.

La cour d’appel de Paris a approuvé la remise de Mme Traoré à la justice belge. Mais elle a décidé de la placer d’ici là sous contrôle judiciaire, conformément aux réquisitions de l’avocat général.

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *