Lutte contre l’insécurité routière : Abdoulaye Coulibaly, Commandant de la CCR reçoit un Ciwara

La campagne de sensibilisation, d’information et d’éducation initiée par la Compagnie de la Circulation Routière (CCR) se poursuit. Dans le cadre de la lutte contre l’insécurité routière, l’association des jeunes pour le développement de Samè, AJDS, a rencontré les responsables de la CCR et de l’Agence nationale de la sécurité routière (ANASER) dans le but d’informer les populations riveraines de l’axe Samé-Kati, les transporteurs routiers et les chauffeurs sur les dangers liés à la consommation d’alcool et de drogue au volant. C’était le samedi 15 juillet dernier à Samè.

Après l’initiation des tout-petits aux règles fondamentales de la circulation routière, la campagne d’information, d’éducation et de sensibilisation de la compagnie de la circulation routière suit son cours.

Ce 15 juillet, l’association des jeunes pour le développement de Samé, soucieuse du danger que la population de Samé encoure, a rencontré les responsables de la CCR en partenariat avec l’ANASER pour pallier ce phénomène.

Pour le commandant en chef de la CCR, Abdoulaye Coulibaly, cette rencontre s’inscrivait dans le cadre de la lutte contre l’insécurité routière dans le butd’évoquer les difficultés d’application de l’Arrêté n°09 régissant la circulation des gros-porteurs sur l’axe Kati-Samé.

Il s’agissait aussi d’aborder un phénomène qui n’est pas récent mais qui prend de plus en plus de l’ampleur, à savoir la consommation d’alcool et de drogue au volant.Sur ce point, Mamadou Coulibaly, commissaire divisionnaire de la police nationale, a édifié l’assistance sur les effets néfastes de la consommation de l’alcool et de la drogue mais aussi la gamme de sanctionsprévues.

Il s’agissait également au cours de cette campagne, de sensibiliser la jeunesse par rapport à toutes les conséquences liées à l’alcool et à la drogue et, en même temps, d’attirer l’attention des syndicats des gros-porteurs par rapport au stationnement anarchique, sinon gênant entre Samé et Kati.

« Le phénomène Samè-Kati est entrain de trouver une solution avec la construction de la route Kati-Dialakorodji qui sera exclusivement le passage des gros-porteurs. Mais, les stationnements des gros-porteurs se font à Kati en attendant l’heure de passage prévue entre 23h et 06h du matin », a expliquéle commandant en chef de la CCR.

La population de Samé a profité de cette rencontre pour remettre un trophée Ciwara et des attestations de reconnaissance à Abdoulaye Coulibaly, commandant en chef de la CCR pour le combat qu’il mène en faveur des populations de l’axe Samé-Kati en particulier et le district de Bamako en général. « Aujourd’hui grâce à l’implication de la CCR, le nombre d’accidents a considérablement diminué sur l’axe Samé-Kati.Nous saluons Abdoulaye Coulibaly et toute son équipe qui n’ont ménagé aucun effort pour mettre un terme au stationnement anarchique des camions qui était facteur d’énormes accidents ici à Samé » a témoigné la présidente de l’association des femmes de Samé.

Makan Traoré, président de l’association des jeunes pour le développement de Samé, au nom de la jeunesse de Samé, s’est dit très satisfait de la rencontre et a promis de relayer le message à qui de droit.

Bourama Camara

Source: Le Challenger

Ajouter un Commentaire


© Copyright MALI 24 – Avenir Média/Mali 2013. Tous droits réservés