Au Mali, l'Union européenne envoie une équipe d’experts pour réconcilier le pays

Stabiliser les régions centrales de Mopti et Ségou, c’est le nouveau défi de l’Union européenne au Mali qui vient de décider d’envoyer une équipe d’experts sur place. Une mission qui intervient au lendemain d’une grande manifestation organisée hier à Bamako pour alerter sur la situation sécuritaire dans le pays.

«La France dehors» ! De nombreux Maliens en colère ont scandé hier ce slogan dans les rues de Bamako. Un slogan hostile à la France qui fait office de signe d'alerte sur la situation sécuritaire dans le nord-Mali. Une région qui aurait échappé au contrôle des Français qui jouent les sapeurs-pompiers depuis le début de la crise dans cette partie du Mali. Il faut dire que les manifestations ont été bien suivies par la communauté internationale, si ce n'est pas une coïncidence. Le conseil de l'Union européenne vient d'adopter une décision autorisant une action de stabilisation dans les régions du centre Mali, dans les gouvernorats de Mopti et Ségou. Le but de la manœuvre de l'UE est de stabiliser cette partie du pays en proie à des attaques de tous genres.
Pour réconcilier les Maliens

«L'objectif premier de l'action est de contribuer à consolider et de soutenir la démocratie, l'État de droit, les droits humains et l'égalité des sexes, en renforçant la gouvernance générale dans cette région au profit des populations locales», a indiqué un communiqué de l'institution européenne partenaire de premier plan de l'Etat malien.

Pour mettre en pratique cette mesure voulue par Bamako, «l'Union européenne va déployer une équipe d'experts pour appuyer les politiques et plans nationaux maliens afin de lutter contre l'insécurité croissante et pour rétablir et développer l'administration civile dans ces régions», comme rapporté dans le même document.

L'Union européenne, qui promet une aide de 50 millions d'euros pour appuyer financièrement la force commune G5 Sahel, aura pour tâche, dans cette mission précise, «de conseiller les autorités maliennes à Mopti et Ségou sur les questions liées à la gouvernance, et de soutenir la planification et la mise en œuvre par les autorités maliennes d'activités visant le retour de l'administration civile et des services de base dans la région».

Dix experts et une enveloppe de plus de 3 millions d'euros

Malgré les accords entre les groupes armés dans la région et les nombreuses promesses de la France, le retour de l'administration et des forces armées maliennes est loin de se réaliser dans l'état actuel des choses. A chaque fois qu'une date est retenue de commun accord entre les parties pour le retour de l'administration dans le centre et le nord, notamment à Kidal, «une ville rebelle», la situation sécuritaire explose. La France est régulièrement pointée du doigt.

Une récréation qui a assez duré pour l'UE qui va envoyer une équipe de «stabilisation» composée de 10 personnes et dotée d'un budget de 3,25 millions d'euros. Pour plus d'efficacité, les exports européens travailleront en étroite collaboration avec les autres acteurs internationaux déjà présents dans la région, en particulier la mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA). La mission qui sera coordonnée depuis Bamako va durer un an pour la phase opérationnelle initiale. Il faut noter que l'UE a déjà effectué des missions similaires au Mali sans arriver à une issue de réconciliation.

Par Khadim Mbaye

SourceLa Tribune

Commentaires   

0 #1 Pauline 19-08-2017 03:23
Hi tһere, I found ʏouг site Ƅy thе use off Google at tһe same time as searchin for a simіlar subject,
your site got herde up, it appears gоod. I haᴠe
bookmarked іt in mʏ google bookmarks.
Hі there, simply tᥙrned into alert to yoսr weblog tһru Google, aand
found tһat іt is trulү informative. I'm going tߋ be careful fⲟr brussels.
Ӏ'll ƅe grateful іf you happoen to proceed tһis in future.
Many folks can be benefited from yoսr writing.
Cheers!

Look at my weblog: avis short minceur mixa: http://www.sercati.com/2017/03/01/steve-endorsed-by-hotone-audio/
Citer

Ajouter un Commentaire


© Copyright MALI 24 – Avenir Média/Mali 2013. Tous droits réservés