Koutiala: elle poignarde à mort son mari et s’enfuit

Dans la nuit du mardi au mercredi 25 janvier 2017, la population de Sanga Sokourani, dans la commune rurale de Outjina (cercle de Koutiala, région de Sikasso), a été réveillée par un fait inhabituel. Le nommé Amadou Bougoudogo a été retrouvé mort, poignardé dans sa chambre. Son épouse, Kadia Wèrè, qui reste à ce jour introuvable, est considérée par beaucoup comme la première suspecte de cet assassinat. Cette thèse n’est pas, en tout cas, démentie par les éléments de l’enquête menée par les limiers de la brigade de gendarmerie de Koutiala.

Disputes incessantes

Marié il y a  seulement 4 mois à la faveur d’une cérémonie en fanfare,  le couple s’est fait très vite remarquer par ses nombreuses bagarres. Amadou Bougoudogo s’estimant cocufié, il ne cessait de piquer des crises de jalousie. Et bonjour les disputes violentes ! Selon un voisin, la dame Kadia Wèrè aurait déclaré à son époux, lors d’une dispute, que leur relation avait été forcée par leurs parents et qu’elle n’aimait pas le mari. Le même témoin relate que Kadia n’arrêtait pas de dire à son époux que son amant était l’homme de sa vie. La femme ne voulait donc plus de son mari et ce dernier tenait à elle.

Le crime

De disputes en disputes, l’irréparable finit par se produire.  Très tard dans la nuit, les voisins, attirés par des gémissements venant de la maison  d’Amadou Bougoudogo, y accourent. Ils retrouvent Amadou baignant dans une marre de sang avec, à ses cotés, un couteau ensanglanté. Les voisins remarquent que Kadia Wèrè n’est pas dans la chambre. Pour les voisins, il n’y a aucun doute sur l’identité du coupable. A leur sens, Kadia a poignardé son mari avant de s’enfuir, car toute la journée, elle n’avait pas quitté son foyer. Les voisins conduisent le blessé à l’hôpital. Malheureusement, il succombe en cours de route.

Au moment où nous mettions sous presse, Kadia restait introuvable. Cette affaire vient prouver que les violences conjugales ne préjudicient pas seulement aux femmes femmes.

Abdoulaye Guindo

Source: Procès Verbal

Commentaires   

0 #1 Abdoulaye Ouèrè 18-03-2017 17:49
C'est la première fois dans l'histoire de la famille Were(Ouèrè) qu'une telle action se produise
Citer

Ajouter un Commentaire


© Copyright MALI 24 – Avenir Média/Mali 2013. Tous droits réservés