Panique à l’école publique de Sebougou (Ségou) : une vingtaine d’élèves possédés par des « esprits » s’évanouissent

Yeux écarquillés, corps tremblant, incapables de se tenir debout, voilà l’incroyable spectacle d’une vingtaine d’élèves qui se sont miraculeusement évanouis les uns après les autres, à l’école publique de Sebougou.

Le phénomène qui vient de se produire à l’école publique de Sebougou dans la ville de Ségou dépasse l’entendement des humains. Le jeudi dernier à l’école publique de Sebougou, un quartier de la ville de Ségou, une vingtaine d’élèves se sont évanouis en même temps précisément entre 9 h et 10 heures. Ces élèves à terre comme des possédés de djins ont tous perdu connaissance. Si certains élèves bavaient avec des yeux écarquillés au ciel, d’autres roulaient sur eux même comme des personnes rentrée en transe. C’était la panique générale.

Les parents d’élèves alertés, sont arrivés avec la peur au ventre. Désemparés, chacun à essayer de s’occuper de son enfant étalé à terre sous le regard médusé des curieux venus de partout. « Nous avons trouvé notre fille qui est en 8ème année effondrée à terre avec les yeux écarquillés comme une personne dans l’agonie », témoigne la mère d’une élève qui ajoute que « nous l’avons amené chez un marabout qui a récité quelques sourates afin qu’elle retrouve ses esprits ».

Plus révoltant, commente une maman survoltée contactée par mali24, « le directeur de l’école est resté assis dans son bureau comme si rien ne se passait ». Ce silence du directeur, selon un habitant du quartier s’explique par le fait que ce n’est pas nouveau au sein de l’établissement. Ce spectacle serait répétitif (annuel) sans qu’aucun ne puisse trouver une solution.

D’autres soutiennent mordicus que l’école est hantée par des mauvais esprits car, affirment-ils, l’établissement serait construit dans une zone de culte. « Les mauvais esprits viennent visiter annuellement le lieu. Pour les chasser définitivement, il faut encore des sacrifices », indique un vieillard de la cité des Balanzans.

En attendant ce jour, beaucoup de parents d’élèves apeurés ont décidé de retirer leurs enfants de cette école afin d’éviter qu’ils soient un jour possédés par des ‘’djins’’.

M L Fofana

Mali24

 

Ajouter un Commentaire


© Copyright MALI 24 – Avenir Média/Mali 2013. Tous droits réservés