Koutiala : Du divorce le plus rapide au mariage le plus précipité

Adama Kanouté et Fatoumata Bouaré dite maman se sont divorcés dans la chambre nuptiale. Voilà l’information qui déferle la chronique dans la capitale du coton, à Koutiala. C’est devenu le sujet le plus commenté sur les antennes de radios et dans les couloirs de Koutiala. Mama Bouaré, l’épouse nouvellement mariée refuse de composer avec son mari, Adama Kanouté, dans la chambre nuptiale et demande le divorce. Elle a avancé comme raison d’être amoureuse d’un autre monsieur qui se trouve à Bamako et qui lui a promis le mariage. Malgré toutes les tentatives de conciliation, le divorce a été consommé entre les deux mariés. Même avec le fait que le couple avait déjà eu un enfant, avant le mariage.

A l’annonce de cette nouvelle, des radios de Koutiala en ont fait un sujet de débats. Il s’agit des radios Kayira et Yeredon. En plus de ses deux radios, la nouvelle a envahi toutes les foires hebdomadaires des localités environnantes de Koutiala. Chacun est parti de son commentaire pour traiter le sujet. Finalement, c’est une jeune fille qui va décider de laver l’affront que vienne de subir le jeune, Adama Kanouté. Cette jeune fille de la 8ème année fondamentale a pris l’engagement de se marier avec le jeune déshonoré et désespéré. Il s’agit d’une autre Fatoumata mais cette fois ci Diawara. Cette information, c’est la jeune Fatoumata Diawara qui est allée, elle-même là donné à la famille Kanouté. Sans trop de polémiques, les deux familles ont convenu de la faisabilité de cette union.

Cette autre nouvelle va prendre le dessus sur la précédente. L’annonce de l’information est faite sur les radios de Koutiala. La population de la commune urbaine de Koutiala à elle aussi décidé d’accompagner la bonne nouvelle. A l’unanimité, la décision est prise de célébrer le mariage civile ce dimanche 24 septembre. Pour l’heure toutes les dépenses possibles ont été prises en charge par des personnes de bonne volonté. Les artistes de Koutiala animeront gratuitement l’évènement en plus de la retransmission en directe sur les radios Kayira et Yeredon.
Il reste à souhaiter heureux ménage et plein de bonheur à Adama Kanouté et Fatoumata Diawara.

Douba Dembélé

Correspondance particulière

mali24

Commentaires   

0 #7 Dewey 05-10-2017 04:47
hello!,I really like your writing so much!
percentage we communicate more about your article on AOL?
I need an expert on this space to unravel my problem.

Maybe that is you! Having a look forward to peer you.


Here is my web-site: jasa seo judi bola: https://jasaseo.me/
Citer
0 #6 Yaya 20-09-2017 07:42
C est un probleme9d 'éducation. Raison pour laquelle on nous dit de bien choisir la famille dans la quelle Tu veux te marier
Citer
+1 #5 Hambodedjo hammadi 19-09-2017 20:18
La dame Bouare s'est peut être rendue compte que son mari ne fonctionne pas comme il faut et elle s'est rappelée de son copain de Bamako qui doit être un étalon en la matière .
Citer
0 #4 sanogo 19-09-2017 09:55
le mariage c'est l'union de 2 personnes, je peux comprendre pr un cas de mariage forcé, mais la fille a voulu se marier et après elle trahit son mari, c'est une grande honte pr sa famille. Ce qui est sûr elle n'aura pas de bonheur avec le Mr qu'elle aime car dieux tranche tout sur cette terre là.
Citer
-2 #3 Subiront Coullibaly 18-09-2017 22:45
La promesses est une dette.moi j en veux pas à cette dame.c est son homme de Bamako qu' elle veut epouser
Citer
0 #2 Hamadoun djimde 18-09-2017 20:37
Ah le mariage d'aujourd'hui n'est pas du tout sérieux mais l'autre femme à bien fait de se mariée avec M Kanouté Eh!! que faire je lui souhaite H~M
Citer
+1 #1 N Djibolo Diarra 18-09-2017 20:08
c'est normal que le divorce se fasse dans la chambre nuptiale car c'est deux individus qui se marient maintenant et non deux familles. Nous voulons imiter les blancs avec leur je t'aime
Citer

Ajouter un Commentaire


© Copyright MALI 24 – Avenir Média/Mali 2013. Tous droits réservés

Creampie