Pour tester leur capacité opérationnelle et logistique : Les troupes americaines en Afrique ont parcouru environ 5 000 kilomètres à travers l’Afrique

Les forces du Commandement américain pour l’Afrique stationnées à Djibouti ont mené une évaluation opérationnelle et logistique à Gao, au Mali, le 3 Mars.
« L’exercice de nos forces lors de cet événement conjoint de préparation démontre notre capacité à réagir rapidement partout sur le continent africain lorsque le besoin s’en fait sentir », a déclaré le Commandant du Commandement américain pour l’Afrique, le général de l’armée américaine Stephen Townsend. « Notre réponse flexible et adaptable est essentielle à notre capacité à protéger le personnel et les installations des États-Unis partout en Afrique afin de montrer que nous avons également la capacité de soutenir nos partenaires dans la région. »
Ces mouvements sont menés afin de tester l’état de préparation des troupes à se déplacer sur de longues distances à court préavis. Dans cet exercice, les troupes ont parcouru environ 5 000
kilomètres (2 900 milles) à travers l’Afrique.
Les forces américaines effectuent régulièrement des évaluations opérationnelles et logistiques dans toutes les régions pour se préparer aux imprévus, l’état de préparation à l’exercice et identifier les domaines à améliorer.


Sur le terrain à Gao, les troupes américaines ont rencontré les troupes françaises. « C’est une excellente occasion de nouer des liens avec nos partenaires africains et internationaux, de mettre en pratique les procédures et de dispenser une excellente formation de préparation dans un environnement de sécurité complexe », a déclaré Townsend. « Cette formation améliore notre capacité à réagir rapidement à une variété de menaces de sécurité à tout moment. »
L’exercice améliore l’état de préparation et la capacité des forces américaines à opérer en Afrique et dans des endroits austères.
« La marque des forces professionnelles est la qualité de leur formation », a déclaré le major général de l’armée américaine Lapthe Flora, commandant de la Force Opérationnelle Interarmées Combinée – Corne de l’Afrique. « Il ne suffit pas de s’entraîner aux États-Unis ou dans des endroits que nous connaissons. Nous devons sortir sur le terrain pour vraiment étendre nos capacités et voir où nous avons besoin de plus de pratique. »
L’Afrique pose des défis uniques en termes de distance, de terrain, d’environnement et de complexité logistique. Sur plus de trois fois la superficie des États-Unis, l’Afrique impose aux opérations la « tyrannie de la distance », a déclaré Flora.
L’équipe d’évaluation est composée d’unités de la Garde nationale de l’armée américaine du Dakota du Sud, du Minnesota et de l’Iowa. Leur mission au sein d’AFRICOM est de soutenir la
coopération en matière de sécurité, de mener des opérations d’intervention en cas de crise et d’urgence, et de maintenir l’accès opérationnel pour promouvoir la stabilité régionale.

Source: Africom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *