Ministère solidarité

Honorable Fatoumata Niambali, du social dans la politique

Féministe dans l’âme, Fomba Fatoumata Niambali, députée de San, dans la région de Ségou, est l’une des rares femmes qui comptent sur l’échiquier politique.

Membre de la commission Finance de l’Assemblée nationale, Fomba Fatoumata Niambali est, à 48 ans, élue de San et siège au parlement de la CEDEAO. D’une nature chaleureuse, elle estime que « la vie est un passe-temps, et qu’il faut savoir vivre avec les gens ». L’ancienne gestionnaire du centre socio-sanitaire de San en 1994 est convaincue que la participation des femmes à la gestion des affaires de l’État est un gage de développement pour tout pays qui souhaite émerger. Dans ce cadre, cette femme engagée a rendu de nombreux services à la population sanoise, au point de devenir très populaire dans cette région. Titulaire d’un brevet de technicien en comptabilité obtenu en 1988 à l’ECICA, elle a complété sa formation à l’ESTM, où elle a obtenu en 2011 un diplôme en management financier. L’élue défend ardemment la cause des femmes au parlement, notamment en tant que présidente du Réseau des parlementaires pour la lutte contre les violences faites aux femmes, son cheval de bataille étant la lutte contre le mariage précoce.


Un parcours politique de 20 ans
En 1995, Madame Fomba adhère à un club de soutien à Alpha Oumar Konaré, premier président de l’ère démocratique au Mali. Elle se porte ensuite candidate aux municipales de 1997. Le coup d’essai fut un coup de maître. Elle devient conseillère municipale de l’Adema. « C’est grâce à la confiance de la population de San que j’ai été élue », se souvient-elle. Fidèle et loyale à son mentor Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), qui démissionnera de l’ADEMA pour créer le Rassemblement pour le Mali (RPM), elle se présente en 2002 aux élections législatives sur la liste de ce nouveau parti dans sa localité de San, alors qu’elle est originaire de Bougouni, où vivent encore ses parents. Elle remporte le scrutin haut la main. Après ce premier mandat, Fatouma Niambali prendra du recul pour revenir dans le milieu des ONG, en tant qu’assistante technique et financière au programme d’appui à la formation et à l’insertion professionnelle de la coopération Mali-Luxembourg de, entre 2007 et 2012. Mais le virus de la politique sera plus fort. Elle y retourne à la faveur de l’élection d’Ibrahim Boubacar Keïta en août 2013, sous les couleurs du RPM, et fait alliance avec Bagayoko Aminata Traoré, Adama D. Coulibaly et Lamine Thera. « Quand je suis revenue sur la scène politique, les populations de San m’ont à nouveau accueillie à bras ouverts ». Cette mère de 6 enfants a le soutien inconditionnel de son époux, gendarme, qu’elle qualifie de manager et de coach politique : « il m’encourage dans mes idées et une grande confiance règne entre nous ». À ses heures perdues, la députée aime pratiquer la gymnastique en salle et lire des romans sur la vie conjugale.

Par Modibo FOFANA - 07/01/2016

Journaldumali

                                                      

 

Commentaires   

0 #3 Houston 14-10-2017 16:35
Spot ᧐n wіth thіs wгite-սp, Ӏ honestly
Ьelieve this web site needѕ ɑ lot more attention. I'll proƄably be returning to read throuցh morе, thаnks f᧐r the іnformation!

My blog post ... download android
mobile games: http://dreamteamtnt.com/board_wJWI98/688
Citer
0 #2 Inge 13-09-2017 07:19
Je suis tombé par simple hasard en tapant sur twitter sur
votre page, les articles sont bien écrit, je vais le mettre en bookmark

My blog serrurier: http://g6.world/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=654680
Citer
0 #1 Emilio 12-09-2017 13:31
Une fois encore, mes félicitation pour ce post bien écris.



My blog post; Allo-Conseils.f r: http://www.allo-conseils.fr/le-nouveau-monde-de-la-data/
Citer

Ajouter un Commentaire


© Copyright MALI 24 – Avenir Média/Mali 2013. Tous droits réservés

Creampie