Abrahamane Diarra, un jeune URD ambitieux

Abdrahamane DIARRA est le  nouveau président du Mouvement national des jeunes de l’Union pour la République et la Démocratie (URD). Il remplace ainsi Dr Madou Diallo à la tête de ce mouvement.

A bas âge, il prend goût à la politique dans son quartier Medina-Coura, et à Quinzambougou en commune II du district de Bamako. Son engagement et son dévouement pour la cause de la jeunesse sont sans limite.

Celui qui vient de prendre les commandes du mouvement des jeunes du principal parti de l’opposition, s’est forgé une solide réputation dans le milieu  associatif en devenant le premier président de l’association pour la promotion des médicaments génériques en 1996.  Très tôt, il s’intéresse à la politique en tant que sympathisant de Soumaila Cissé, sa source d’inspiration en politique. Naturellement à la création de l’URD en juin 2003, il devient militant de première heure et prend la tête du bureau national des mouvements des jeunes du parti vert et blanc. Au sein du nouveau parti, le jeune Diarra, connu et apprécié pour son dynamisme, gravit rapidement tous les échelons. Il  est à la tête de son comité de base, ensuite de sa sous-section et devient ensuite président de la section des jeunes de la commune entre 2003 et 2006. Déjà membre de la coordination du mouvement national des jeunes, il occupe successivement les postes de secrétaire administratif, de secrétaire chargé de l’information et de la communication, puis secrétaire général du bureau national des jeunes. Et depuis le 27 mars dernier, il est le président national du mouvement des jeunes de l’URD.

Par ailleurs Abdrahamane Diarra, de sa voix imposante, s’est vite fait remarqué sur la scène politique par ses participations aux débats sur les radios et les plateaux télés.

Né en Côte d’Ivoire en 1983, Abdrahamane Diarra revient au bercail en 1986. Il a fait ses premiers pas à l’école fondamentale de Quinzambougou, puis au lycée Cheick Anta Diop où il décroche son bac en 2001(série science exacte). Le jeune DIARRA est ainsi orienté à l’ENA de Bamako et s’inscrit deux ans après à Technolab Ista, pour suivre des cours en informatique où il obtient un Diplôme Universitaire de Technologie (DUT) en Informatique de Gestion. « A l’image de Soumi Champion, après le bac, je voulais être économiste sans savoir qu’il était informaticien », se confie t-il.

Détenteur d’un  Master Business Administration 2 (MBA) en Finances et Banques, Assurances et un  Master Business Administration 1(MBA) en Finances, il pose ses valises au Ministère de l’économie et des finances.  Son stage a abouti à un recrutement grâce à sa brillante technicité.  

Depuis 2015, il est le chef de la Division Informatique au Ministère de l’économie et des finances.

Sa disponibilité et son dévouement lui  ont valu la confiance des jeunes dans sa commune où il est affectivement appelé Ladji. Originaire de Djinena dans le cercle de Kati, ce jeune bambara préfère « la pâte d’arachide avec gombo ». Il fait du footing et lit souvent les livres d’Amadou Hampaté Ba. Il est marié et père de trois enfants.

Dily Kane

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

© Copyright MALI 24 – Avenir Média/Mali 2013. Tous droits réservés