8ème édition du Tour cycliste du Mali, Tour de la Paix : Le Burkinabé Souleymane Koné endosse le maillot jaune

Parrainée par le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, la 8ème édition du tour cycliste du Mali a pris fin hier dimanche 4 mars sur le boulevard de l’indépendance de Bamako avec le sacre de Burkinabé Souleymane Koné qui a porté le maillot jaune.
La cérémonie était présidée par le ministre des sports, Me Jean Claude Sidibé, qui avait à ses côtés le Président de la fédération malienne de cyclisme, Amadou Togola et plusieurs autres personnalités. Cette 8ème édition du tour, selon Amadou Togola, est un événement grandiose de taille exceptionnelle.
Cette troisième et dernière étape a mis en compétition les 48 cyclistes sur l’axe Bamako-Siby-Bamako et 10 tours du boulevard. A l’arrivée, Abou Sanogo de la Coté d’Ivoire a été le plus rapide. Il a été suivi de Seydou Bamogo du Burkina et Yaya Diallo du Mali. Ce dernier a remporté les derniers points chauds de cette étape.
Le cumul des performances de trois jours de compétition a permis au jeune burkinabé Souleymane Koné d’endosser le maillot jaune de cette 8ème édition du tour du Mali. Le deuxième et le troisième sont respectivement Yacouba Diallo et Bourama Coulibaly tous du Mali. Chaque délégation a reçu un trophée de participation en guise d’encouragement.
Le président de la FMC a loué le concours et la bienveillance du ministère des sports et du comité national olympique et sportif du Mali et l’ensemble de ses partenaires. A l’en croire Amadou Togola, le parrainage de cet événement par le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, un grand patriote, rehausse le caractère national de cette compétition. Il a précisé que ce tour est dénommé comme l’année dernière « tour de la paix ». Le premier responsable du bureau fédéral a salué la présence des fédérations amies du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée Conakry, du Niger et du Sénégal qui n’ont pas manifesté de gêne malgré les problèmes d’organisation. Tout en rendant hommage aux sponsors (Malitel, Pmu, Bank of Africa, Bms, Assurances Blues etc.), Amadou Togola a félicité les vaillants cyclistes qui ont pédalé des kilomètres au nom de la paix.
Vers la création d’une direction du tour
Le ministre des sports, Me Jean Claude Sidibé, a transmis les félicitations mais aussi les regrets du Président de la République qui avait souhaité être présent à cette cérémonie. L’ambition du Chef de l’Etat, a annoncé le ministre des sports, est de créer une direction du tour du Mali. Me Jean Claude Sidibé a pris l’engagement de créer dans les jours à venir cette direction qui va inspirer des exemples du Burkina Faso et du Rwanda. Le ministre des sports a exprimé la solidarité du Mali au peuple burkinabé suite aux attentats terroristes d’Ouagadougou. Avant de terminer son intervention, il a lancé la 9ème édition du tour du Mali. Vivement donc le tour 2019 !
Bourama Camara, envoyé spécial au tour
Première étape : le maillot jaune à l’ivoirien Abou Sanogo
La première étape de cette 8è édition du Tour du Mali courue, le 2 mars dernier sur l’axe Bamako-Bougouni d’une distance de 141 km sous un soleil de plomb a été couronnée par le sacre de l’ivoirien Abou Sanogo. Il a été suivi de Seydou Bamogo et Abdoulaye Rwamba, tous Burkina Faso. Le premier sprint intermédiaire ou point chaud a été remporté par Yaya Diallo de l’équipe A du Mali à Sanakoroba. Le deuxième point chaud est revenu au Burkinabé, Souleymane Koné, à Oulessebougou. Le jeune Seydou Bamogo du Burkina Faso a pris le contrôle du troisième point chaud à Zambouroula.
Deuxième étape : le réveil des coureurs maliens
Longue de 130 km, la deuxième étape du tour (Bougouni-Nièna), la plus longue et la plus serrée, a été marquée par le réveil des cyclistes maliens. Bourama Coulibaly de l’équipe A du Mali après 3h et 58mn de pédale, est arrivé premier suivi de burkinabé Abdoul Aziz Nikiema et de l’ivoirien Karamoko Bamba. Bourama Coulibaly grâce à son succès endosse le maillot jaune et le maillot blanc PMU-Mali du premier malien. Son co-équipier Yacouba Togola a eu le maillot rouge de la combativité. Tandis que le maillot vert de la Banque Of Africa a été porté Issouf Sani du Niger. Le prix du premier point chaud a été enlevé par Yacouba Togola de l’équipe A du Mali. Le deuxième point chaud à Tjinkounkoba a été remporté par Bourama Coulibaly de l’équipe A du Mali.
Bourama Camara
Source: Le Challenger

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*