A propos du projet d’éducation sexuelle : Mamadou Oumar Sidibé du parti PRVM  demande purement et simplement son abandon

C’est le propos du président du parti pour la restauration des valeurs du Mali (PRVM)Faso lors de sa traditionnelle présentation de vœux de nouvel an à la presse. L’heureux évènement s’est déroulé le vendredi 28 décembre 2018 à travers un diner de presse au siège du parti du Chameau blanc à la cité UNICEF . Ils étaient tous là,  les membres du bureau,  les secrétaires généraux des sections, et d’autres partis politiques de la Coalition pour le Renouveau Politique (CRP).
Actualité oblige, le Mali est secoué par la polémique autour du projet d’éducation sexuelle révélé par l’imam Dicko. Si certains partis politiques ou organisations de la société civile font profile bas sur la question, le président du parti PRVM, attaché aux valeur cardinale du pays (l’une des raisons de la création de ce parti) n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour demander l’abandon du projet.
Selon M Sidibé, le parti a toujours donné son point de vue à l’opinion nationale et internationale sur les questions d’actualités entre autres : le découpage administratif, le report des élections, le référendum constitutionnel, le Pacte pour la Paix, la situation de crises au Nord et au centre et le projet sur l’éducation sexuelle complète de nos enfants. « Par conséquent, nous saluons le Gouvernement du Mali pour ses réponses énergiques surtout sur la situation du centre et du nord. En ce qui concerne le référendum et les réformes institutionnelles ainsi qu’administratives prévus, nous espérons qu’ils seront aux bénéfice des Maliennes et des Maliens. Quant au projet d’éducation sexuelle complète, nous demandons purement et simplement son abandon », déclare-t-il.
L’occasion était bonne pour le président Mamadou Sidibé d’inviter tous les concitoyens à s’engager pour la cause de la paix et de la cohésion sociale dans un élan patriotique pour un Mali stable, un et indivisible uni dans sa diversité.
Mais avant  le président du parti PRVM est revenu sur l’élection du Président de la République qui  a été l’évènement majeur sur le plan politique national en 2018.  « C’est dans ce contexte exceptionnel que le Parti s’est lancé pour briguer la magistrature suprême avec le soutien d’autres partis politiques de la Coalition pour le Renouveau Politique (CRP) », déclare-t-il.
A l’issu de cette élection du premier tour tenu le 29 juillet, le candidat s’est classé 10ème sur 24 candidatures avec plus de 55 000 voix suite à la proclamation des résultats par la Cour Constitutionnelle. Un grand pas pour une première participation aux élections présidentielles.
C’est pourquoi, il a tenu à  remercier ses lieutenants ou ses camarades en particulier les présidents de la CRP, précisément M. Aboubacar Sidiki FOMBA, président de l’ADPEM pour le travail abattu.
Une mention spéciale à la presse malienne
S’il est rare de reconnaitre le rôle des hommes de media et surtout dans une période où elle est sérieusement secouée par les procès, les intimidations, le parti PRVM à travers son président a fait une mention spéciale à la presse.
« La seule façon de progresser, c’est d’accepter les critiques, les remarques et les suggestions. Merci pour tous les critiques, les remarques et les suggestions. Nous sommes aussi là pour nous pardonner et prendre nos marques pour relever les défis de 2019. Croyez-moi, j’ai beaucoup de respect pour votre métier, vous faites un métier beau et noble, plus que vous l’imaginez, un métier passionnant. Au seuil de la nouvelle année 2019, permettez-moi, au nom de l’ensemble des militantes et militants du PRVM FASOKO et à mon nom propre de vous adresser à vous, à vos confrères, à vos organes respectifs ainsi qu’à vos familles respectives mes vœux de bonheur, de prospérité, de longévité et de liberté », présente-t-il.
Une présentation de vœux accueillie par les applaudissements des confrères au nombre d’une vingtaine de personnes. Dans la perspective le parti ouvre des grands chantiers en 2019 qui seront l’organisation d’un congrès Extraordinaire, la mise en place définitive du Bureau National des Jeunes et des femmes et la participation aux différentes élections annoncées (législatives, régionales, communales etc…).
Soulignons que le secrétaire général du parti Yaya Coulibaly avait planté le décor de la cérémonie. Le dîner de presse s’est terminé par une remise d’attestations de reconnaissance à certains militants et collaborateurs du parti PRVM pour leur rôle important dans la campagne présidentielle. C’était un moment d’émotion. D’après le président c’est juste symbolique de reconnaitre les efforts de ces braves hommes et femmes, mais ceux qui n’ont pas eu ne déméritent pas.
Modibo L Fofana

One Reply to “A propos du projet d’éducation sexuelle : Mamadou Oumar Sidibé du parti PRVM  demande purement et simplement son abandon”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *