Abdrahamane Diarra, président des jeunes URD : «Il faut impérativement une élection présidentielle propre, crédible, fiable et acceptée par tous »

Le Président du Mouvement des Jeunes de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), Abdrahamane Diarra, à la tête d’une forte délégation, s’est rendu à Ségou du 19 au 21 mars 2021 et à Sikasso du 26 au 27 mars 2021. Par ces tournées politiques, le Bureau national du Mouvement des Jeunes de l’URD (BNMJ-URD) entend jouer toute sa partition dans la redynamisation des structures et la mobilisation de la jeunesse en vue d’assurer une victoire du parti aux prochaines élections. « Un parti politique qui se dit prêt à gouverner un pays se doit de connaître les problèmes des populations. Pour avoir de la bonne gouvernance, il faut impérativement un bon président et pour avoir un bon président, il faut impérativement une élection présidentielle propre, crédible, fiable et acceptée par tous », a souligné Abdrahamane Diarra lors de ses tournées à l’intérieur du pays. Par ailleurs, il a invité les autorités de la transition à travailler de façon inclusive avec les partis politiques pour le redressement du Mali.

A Ségou comme à Sikasso, le Président du Mouvement des Jeunes de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), Abdrahamane Diarra, et sa délégation ont été accueillis par une foule nombreuse. A Ségou, le Président des jeunes URD, Abdrahamane Diarra, a évoqué la situation sociopolitique du pays et la nécessité d’une tournée pour redynamiser et mettre les structures du parti en ordre de bataille en vue des futures échéances électorales. Il est revenu sur les conditions d’enlèvement et le décès brusque du Président de l’URD, feu Soumaïla Cissé, qui fut un séisme politique pour toute la Nation. Abdrahamane Diarra a fait savoir que l’URD se porte très bien, en témoigne cette grande mobilisation de la région de Ségou.

Après l’étape de Ségou (du 19 au 21 mars 2021), le président des jeunes URD, Adrahamane Diarra et sa délégation se sont rendus à Sikasso les 26 et 27 mars 2021. Après les mots de bienvenue et les salutations d’usage, le président des jeunes URD, Adrahamane Diarra a, au cours de la conférence régionale de Sikasso, rappelé l’objectif premier de la création de l’URD qui est de faire la politique autrement en respectant les textes qui régissent le parti et en fonctionnant sur la base de la vérité. Tout comme dans son adresse à la conférence régionale de Ségou, le président de la jeunesse URD, Adrahamane Diarra, a tenu à remercier les autorités de la transition pour tout ce qu’elles ont fait pour la libération du président Soumaïla Cissé.

Cependant, il a exhorte les autorités de la transition à travailler de façon inclusive avec les partis politiques afin de redresser le pays ensemble. En revenant sur l’objectif de ces rencontres régionales, il dira que c’est pour connaître les préoccupations dans tous les domaines économiques et sociaux des régions visitées en plus des préoccupations des militantes et militants de l’URD, car, dit-il, un parti politique qui se dit prêt à gouverner un pays se doit de connaître les problèmes des populations. « Pour avoir de la bonne gouvernance, il faut  impérativement un bon président et pour avoir un bon président, il faut impérativement une élection présidentielle propre, crédible, fiable et acceptée par tous », a indiqué Abdrahamane Diarra.

Par ailleurs, il a attiré l’attention des militants et militantes du parti que l’unité et la cohésion étaient les choses les plus importantes pour le président Soumaïla Cissé. Malgré la diversité des idées et positions à l’intérieur du parti, dit-il, il est nécessaire de rester unis pour l’atteinte des objectifs du parti URD à savoir la conquête du pouvoir. Enfin, il dira que le parti désignera, sans nul doute, un candidat issu de ses rangs en vu de gagner l’élection présidentielle de 2022.

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *