Aboubacar Sidiki Fomba du CNT après la présentation du PAG « Ça, c’est un emballement politique, on doit éviter ça »

Le vendredi dans l’après-midi, le Premier Ministre, Dr Chogel Kokalla Maïga, a présenté le Plan d’Action du Gouvernement de la Transition devant le Conseil National de Transition au CICB. A cet effet, après ladite rencontre, la réaction d’un membre du CNT Aboubacar Sidiki Fomba n’a pas tardé. Sans réserve, il a traité ce plan d’emballement politique car ne respectant pas la feuille de route de la Charte de la Transition et comportant beaucoup de failles.

« Ça c’est un emballement politique, on doit éviter ça. Au niveau de la Charte, on a élaboré une feuille de route, qui a été très claire. Que le Premier Ministre viendra présenter le Plan d’Action de cette feuille de route mais pas la vision du président Assimi. Non ! », telle a été l’analyse de Dr Aboubacar Sidiki Fomba, un membre du CNT à travers une interview accordée à nos confrères du site Malijet après la présentation du Plan d’Action du Gouvernement de la Transition par le PM Dr Choguel Kokalla Maïga.

Selon lui, le président Assimi peut être d’accord avec son PM mais que la vision de celui-ci intervient lorsqu’il s’agit d’une Déclaration de  Politique Générale (DPG) à travers un président qui a été élu avec un programme.

« Assimi n’est pas venu avec son propre programme. Assimi est venu avec la Charte et la Charte a été associée à une feuille de route. Donc il a fait son Plan d’Action sur la base de la feuille de route, pas le président et que cela soit clair » a-t-il fulminé.

Autre point que le président du part ADPM a soulevé, relève du cas des Maliens de l’extérieur. Pour lui, le gouvernement a oublié les difficultés auxquelles sont confrontés ceux-ci. Notamment le problème des cartes Nina. D’après lui,  à cause de cela, les Maliens de la diaspora ont perdu leur dignité et honneur alors que c’est un problème très facile à résoudre, qui demande tout simplement que l’Etat s’assume et qu’il soit responsable.

 Il a mentionné également le litige de la zone aéroportuaire. Au sujet duquel, il estime que le PM a passé à côté. « Les gens de la zone aéroportuaire n’ont pas besoin de dire qu’il faut faire la justice. Cela va prendre combien de temps ? Et pendant ce temps, que vont faire ces gens qui sont sous la pluie et les moustiques ? Ils ont besoin qu’on soit clair. De leur dire qu’on va leur donner leurs lieux. Ce que je déplore, il faudrait que nous les politiques, nous évitons de tenir certains langages étant dehors, si nous ne sommes pas capables de les mettre en application lorsqu’on nous donne le pouvoir. C’est ce qui fait que la population ne nous fait pas confiance…. ».

Concernant l’application de l’Article 39, le Dr Fomba a affirmé que le PM Choguel Kokalla Maïga doit rester cohérant par rapport à son application qui a fait de lui ce qu’il est aujourd’hui. « Si on sait qu’on ne peut pas résoudre un problème, mieux vaut ne pas en faire un élément de campagne. Je crois qu’il est face à l’histoire et face à cette histoire il doit essayer de réfléchir à chaque étape, qu’est-ce que j’ai dis l’autre jour qui peut me rattraper »a analysé Dr Fomba.

Par Mariam Sissoko  

le sursaut

Laisser un commentaire