Accidents de la circulation: 14.722 Victimes dont 14505 Blessés et 217 morts en 2019

L’année 2019 qui s’achève a été meurtrière sur les routes. Les sercives de la protection civile enregistrent 14.722 Victimes dont 14505 Blessés et 217 morts en 2019 contre 15.563 Victimes (15335 Blessés et 228 morts) en 2018.
Ce tableau sombre combien évocateur interpelle tous sur les accidents de la circulation et surtout sur la nécessité de changement de comportements et l’observation des règles de la circulation.
En faisant une analyse approfondie des chiffres, il ressort qu’il y a une baisse des cas d’accidents en 2019. Cette baisse selon le Lieutenant Colonel Adama Diatigui Diarra, Directeur Regional de la Protection Civile, s’explique par les différentes actions d’informations et de sensibilisations menées à Bamako et dans les régions à l’endroit de la population notamment les jeunes qui sont les premières victimes en cas d’accidents.
Avec comme slogan « Sauver ou Perir », l’annee 2019 a été une année mouvementée et décisive pour les éléments de la protection civile qui ont été sollicités pour les cas d’innondations et surtout d’incendies. En 2019, il y a eu 66 victimes, 55 blessés et 11 morts dues à des incendies contrairement à l’année dernière ou on enregistre 4 Victimes, 2 Blessés et 2 morts.
« Courage et Devouement », c’est le credo du sapeur pompier mais force est de reconnaitre que ce travail noble et combien important fait face à des obstacles qui rendent le travail pour les sapeurs pompiers très difficile sur le terrain. Ces difficultés, selon le Lieutenant Colonel Adama Datigui Diarra, Directeur Régional de la Protection Civile sont tout d’abord le traitement de l’alerte c’est à dire aujourd’hui comment donner l’alerte aux éléments de la protection civile en cas d’accidents, d’incendies, d’innondations ou autres.


En plus, il est à déplorer aujourd’hui qu’au niveau de la circulation les gens ne sont pas sensibles aux bruits de la sirène. A cela s’ajoute l’incivisme des usagers au niveau de la circulation malgré les différentes formations faites au niveau des jeunes pour une prise de conscience et un changement de comportement.
« Bamako est une grande ville et en mutation donc aujourd’hui il est plus qu’urgent pour les autorités de prendre en compte dans les futurs projets les voies d’urgences comme dans certaines grandes villes pour faciliter le travail à la Protection Civile sur le terrain. Aujourd’hui, le manque de materiel sophistiqué à la protection civile est un lointain souvenir car selon le Lieutenant Colonel Adama Diatigui Diarra, Directeur Régional avec l’appui des plus hautes autorités la protection civile dispose aujourd’hui de Grue moderne d’ambulance médicalisée, lanceur à cannaux, échelle automatique avec lanceur à cannaux extincteur avec eaux et produits.
Pour 2020, les perspectives sont bonnes au niveau de la protection civile, car plusieurs activités d’informations, de formations et de sensibilisation sont prevus au niveau des jeunes sur les techniques qui sauvent.
Et par rapport à l’interopérationabilité, rassure-t-il, la collaboration avec les autres forces (Police Gendarmerie Gardes ) sur le terrain sera renforcée pour soulager la population.
Pour l’année 2020, le Lieutenant Colonel Adama Diatigui Diarra, demande aux citoyens de respecter les règles de conduite en circulation, et en plus de faire le sacrifice au moins d’avoir un extincteur dans son vehicule, au bureau ou à la maison pour faire face à un début d’incendie.
Mohamed Kanouté

Mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *