Ministère solidarité

Scandale pétrolier à la Douane : L’Etat perd 27 milliards au profit d’un groupe mafieux

La douane malienne est l’une des mamelles nourricières de l’économie malienne. Malgré son apport important à l’économie du pays, il existe des pratiques frauduleuses qui vont vomir les cafards. Il s’agit bien un groupe mafieux composé des hauts responsables de la douane et de certains operateurs économiques émergents dans le secteur du pétrole. Cette poignée d’individu est entrain de torpiller l’économie malienne au profit de leurs intérêts égoïstes et sordides.

Dans le dernier rapport du Vérificateur général, les irrégularités financières dans le secteur du pétrole seulement s’élèvent à 56 116 716 565 FCFA. Une manne financière qui fait saouler un pauvre malien qui à peine d’assurer les trois repars quotidiens. En évidence, le vérificateur a déniché une fraude d’une somme colossale de 28 644 852 032 de FCFA dans le domaine du pétrole. Ce qui fait perdre à l’Etat maliens 27 471 864 533, la somme qui équivaut à la construction trois grandes usines comme HUICOMA de Koulikoro.

Comment ces individus s’enrichissent sur le dos des pauvres citoyens ?

 Le Vérificateur Général a pu déceler chez le chef du Bureau des produits pétroliers (BPP) de la Douane, des techniques de vols organisés comme des glissements tarifaires, déficits injustifiés sur les quantités primitivement déclarées et de chargements auxquels aucun régime douanier n’a été assigné. Autrement le chef du bureau selon le rapport a foulé au sol la réglementation de la douane du Mali qui en effet occasionnant des pertes de recettes d’une montant totale de 5,07 milliards de FCFA.

Plus révoltant dans le cadre des importants des hydrocarbures, des opérateurs pétroliers ont aussi procédé à des dissimulations frauduleuses des hydrocarbures. En clair, les chargements exportés du Sénégal sur le territoire Malien non ou partiellement enregistrés à BIVAC Dakar et à Diboly ou couvert par des stickers BIVAC mais non présentés au BPP. Par conséquent ces expéditions non déclarées ont occasionné de droits et taxes compromis de 22,70 milliards de FCFA, selon le rapport.

Actuellement, un scandale pollue l’atmosphère dans la région de Kayes. Selon des sources concordantes, une dizaine de citernes ont été saisies par les soldats de l’économie et sont garées dans la cour de la direction régionale de Kayes. A l’origine de cette saisie, les propriétaires de ces citernes remplis de carburants voulaient dissimuler son contenu en déclarant d’autres produits en lieu et place des hydrocarbures.

Joint par téléphone par la rédaction de Mali24 (journal en ligne), le directeur régional des Douanes de Kayes confirme que 13 citernes sont dans la cour de sa structure mais banalise les faits en arguant que c’est leur quotidien de déceler des actes frauduleux. Toujours selon notre source, de hauts gradés de la Douane seraient mouillés dans cette sale affaire. Le Directeur général de la Douane n’a pas voulu répondre à notre sollicitation. Affaire à suivre !

M L Fofana

Mali24

 

Commentaires   

0 #2 Diawoye 30-10-2017 10:18
Dans ce pays, rien n'est etonnant. Le directeur de la douane vole des milliards pour mettre à la disposition de la campagne d'IBK afin de rester à son poste. C'est ca dans ce pays de voyou
Citer
0 #1 Salif 27-10-2017 20:49
la mafia n'est autre que le directeur et son chef du bureau pétrole. ces agents bouffents des milliards et à la fin de l'année ils presentent des miette au ministre . Pendant qu'ils ont construit partout au Modibo
Citer

Ajouter un Commentaire


© Copyright MALI 24 – Avenir Média/Mali 2013. Tous droits réservés

Creampie