Affaire Sidiki Diabaté : le comédien Petit Guimba en prison pour « outrage à magistrat »

Après l’arrestation de l’animateur de radio Vieux Blen, c’est le tour du comédien Petit Guimda d’être placé en garde à vue par le service d’investigation judiciaire (BIJ) du camp I de la Gendarmerie de Bamako et conduit à la prison centrale sur instruction d’un magistrat le soir du mardi 3 novembre et il rejoint ainsi son ami le chanteur Sidiki Diabaté. A noter que tout est parti d’une vidéo que le comédien aurait publiée sur ses réseaux sociaux en soutien à l’artiste Sidiki Diabaté en prison depuis le 24 septembre 2020 et qui aurait besoin de soins que ne peut lui fournir l’infirmerie du pénitencier. Dans cette vidéo, Petit Guimba est allé loin en tenant « des propos malsains » à l’endroit des autorités maliennes :  « Je n’ai ni peur des magistrats ni de la prison ». Il ne s’arrête pas là : « Il n’y a aucun être né au Mali dont je peux avoir peur, ni le juge, ni le procureur, ni la Maison centrale d’arrêt (MCA). Les autorités maliennes m’ont déçu, il n’y a pas de justice au Mali… ». A retenir que l’humoriste avait été incarcéré pour avoir renversé délibérément un Libanais avec sa voiture.

Journée de peau : l’HBD a accueilli près de 300 malades au service de dermatologie pour les consultations gratuites

A l’occasion de la Journée de la peau avec consultation gratuite ou lancement du projet Télédermali, l’Hôpital de dermatologie de Bamako (HDB) a apporté son soin à plus d’une centaine de malades. Selon le Pr Ousmane Faye, directeur général de l’établissement hospitalier, « la Journée de la peau, journées portes ouvertes avec consultations gratuites est une opportunité de communiquer, d’augmenter la visibilité de l’HDB, mais surtout de mettre un nom sur une institution ». Il a aussi rappelé qu’aujourd’hui avec la télé dermatologie, tout citoyen ou qu’il soit peut avoir accès à des soins dermatologiques parce que plus de 184 agents de santé ont été formés dans le domaine de la télé dermatologie notamment dans l’utilisation de la plateforme pour bénéficier à distance de l’expertise de spécialistes qui font autorité dans la discipline.

Prise en charge des enfants brulés : la fondation Noufissa pharma 5 apporte son soutien

Après l’appel lancé à l’endroit de la Fondation Noufissa Pharma 5 par l’association « Aide aux enfants brulés et nés avec des malformations réversibles » pour accompagner ces enfants afin de soulager leur souffrance, les responsables de ladite fondation ont visité mercredi dernier le service de chirurgie pédiatrique du Centre hospitalo-universitaire (CHU) Gabriel Touré en charge des enfants brulés. Cette visite a permis à la fondation de découvrir les conditions dans lesquelles sont pris en charge ces enfants. Ayant été touchés du sort de ces enfants, les responsables de la fondation Noufissa Pharma 5 ont promis d’accompagner les efforts de prise en charge de ces enfants, mais aussi de nouer un partenariat avec l’établissement hospitalier dans les jours à venir.

Mines, Énergie et Eau : le ministre Traoré prêt à accompagner les travailleurs et les directions

Le ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré s’est rendu samedi dernier à la Direction nationale de la géologie et des mines (DNGM), au Laboratoire national des eaux (LNE), à la Cellule nationale de planification et à la Cellule nationale de coordination et de suivi du développement du Bassin du fleuve Sénégal, dans le cadre de sa prise de contact avec les structures relevant de son département. Il a aussi visité l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (CN-OMVS) et la société Énergie du Mali (EDM-SA). Le nouveau ministre a profité de ses visites pour décliner les objectifs de son département et a saisi l’occasion pour échanger avec le personnel de ces structures.

Rassemblées par la Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *