Assassinat du commissaire de police Issiaka Tounkara : Deux députés dans le viseur du Syndicat Autonome de la Police (SAP) qui prévoit un sit-in devant l’Assemblée nationale

L’enquête à propos de la mort du commissaire de police Issiaka Tounkara sauvagement assassiné par une foule en colère à Niono, region de Ségou avance à la vitesse grand V au niveau de la justice. Du côté des policiers notamment du Syndicat Autonome de la Police (SAP), la colère est toujours vive.

Demander à l’assemblée nationale, l’ouverture d’une enquête parlementaire sur ce qui s’est passé à Niono et la levée de l’immunité parlementaire sur d’eventuels députés impliqués dans l’assassinat du commissaire de Niono, c’est le but d’un sit-in programmé dans les jours à venir par le SAP. L’annonce à été faite mercredi 3 Septembre 2019 par le président du Syndicat Autonome de la Police (SAP) le sergent chef de police Bougouna Baba Dembélé lors d’une conférence de presse.
Pour le président du SAP, l’assassinat du commissaire Tounkara à Niono
est un acte criminel et Barbare, qui ne doit pas rester impuni.

« La machine de la justice est en marche, nous demandons à la justice de faire toute la lumière sur les circonstances de la mort du commissaire Issiaka Tounkara et de punir les coupables et leurs complices. Nous policiers, officiers et sous-officiers nous faisons confiance à notre justice. C’est pourquoi dans les jours à venir nous allons organiser devant l’Assemblée nationale le sit-in pour exiger l’ouverture d’une enquête parlementaire sur une possible implication de certains députés dans cette affaire « , a-t-il déclaré.
Déjà, certains députés de l’opposition tout comme la majorité apprécient cette belle initiative du Syndicat Autonome de la Police (SAP) pour la manifestation de la vérité car, nul n’est au dessus de la loi. « Une fois saisie par les plus hautes autorités du pays sur la question, l’Assemblée nationale va se prononcer. S’il y a des députés impliqués qu’ils soient entendus par la justice « , nous confie un député qui a requis l’anonymat.

D’ors et déjà, les préparatifs du sit-in vont bon train du côté du (SAP) et de plusieurs associations de soutien au niveau de la société civile pour faire de ce évènement une démonstration de force, et une interpellation des députés de l’assemblee nationale. L’assamblee nationale va-t-elle accepter de se plier aux doléances du Syndicat Autonome de la Police? Les prochains jours nous édiffieront

One Reply to “Assassinat du commissaire de police Issiaka Tounkara : Deux députés dans le viseur du Syndicat Autonome de la Police (SAP) qui prévoit un sit-in devant l’Assemblée nationale”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *