Assétou Sangaré, Présidente du PRD à propos du soutien à IBK: « Nous ne sommes pas des soutiens zélés mais plutôt objectifs »

C’est le propos de la présidente du Parti pour le Renouveau et le Développement (PRD) lors du meeting de soutien et d’explication du bilan d’IBK. C’était le 23 juin 2018 à la Maison des Aînés sous le parrainage de M. Mamadou Frankaly Keita.
Le Parti pour le Renouveau et le Développement (PRD) a mobilisé des milliers de militants à l’occasion d’une cérémonie de soutien au président IBK.
La cérémonie a débuté avec le défilé de jeunes dames brandissant des pancartes au nom des différents représentants des régions du Mali comme Ségou, Sikasso, Gao, Tombouctou, Kayes.
C’est dans cette atmosphère que la présidente du parti a fait son entrée dans la salle sous un tonnerre d’applaudissements de ses militants.
Le premier vice-président du PRD a souhaité la bienvenue à l’assistance avant d’ajouter que les militants du parti sont sur le terrain en train de travailler pour assurer la victoire à IBK.
Dans son intervention, Assétou Sangaré n’est pas allée avec le dos de la cuillère pour réaffirmer son soutien à Ibrahim Boubacar Keita dans le cadre de la plateforme Ensemble pour le Mali. « Nous ne faisons pas de langue de bois ! Nous ne sommes pas des soutiens zélés mais plutôt objectifs. Nous savons qu’il reste beaucoup à faire, nous savons et sommes conscients des attentes des Maliens, nous savons que par endroit il y a eu des insuffisances malgré les efforts déployés, mais nous savons tous aussi que, eu égard à l’état de notre pays en 2012 confronté à une crise sans précédent au triple plan sécuritaire, institutionnel et économique, notre candidat IBK présente un bilan hautement positif et singulièrement à l’endroit des femmes », a déclaré Assétou Sangaré.
L’occasion était bonne pour elle de défendre le bilan d’IBK. Selon elle, sous le leadership éclairé d’IBK, des acquis indéniables ont été engrangés au plan économique par le pays en dépit d’un contexte sécuritaire périlleux. Il s’agit du retour à une croissance économique robuste du Mali après la crise de 2012 qui a entrainé un recul dans tous les domaines. « Cette performance résulte à la fois du dur labeur des populations, d’une bonne adéquation des politiques économiques et des reformes courageuses menées sous la conduite du président IBK », a-t-elle souligné.
Dans le même sens, Mamadou Frankaly Keita s’est livré au même exercice en défendant le bilan du Président de la République IBK et avançant la réforme de l’état à l’agriculture en passant par l’augmentation des salaires pour ne citer que cela.
Modibo L Fofana
Mali24

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *