Attribution des logements sociaux : La crédibilité de la commission déjà en cause

A peine lancé, le processus d’attribution des logements sociaux est contesté par le Collectif des demandeurs de logement sociaux du Mali (CDLS-Mali). Selon l’organisation de droit de défense au logement, le département de l’Habitat aurait violé les textes relatifs à la mise en œuvre de la commission d’attribution. D’où la contestation de la crédibilité de la commission par le CDLS-Mali.   

L’article 7 du décret n°2015-035/P-RM du 8 mai 2015 qui fixe la composition des membres de la commission et les modalités d’attribution et de gestion des logements sociaux au Mali a été violé par le ministère de l’Habitat en écartant le CDLS-Mali, la seule organisation de défense de droit au logement.

“Le CDLS-Mali est la seule organisation de défense de droit au logement, son non-adhésion à la commission d’attribution n’est autre une violation de l’article 7 du décret n°2015-035/P-RM du 8 mai 2015”, rappellera Moussa Touré, son président.

Ce qui amène le collectif à mettre en doute la légitimité et la crédibilité de ladite commission. “Vu ces violations, le CDLS-Mali ne saurait reconnaitre la légitimité, voire la crédibilité de cette commission d’attribution. Toutes ces violations sont de nature à entacher la crédibilité de la haute administration malienne et de son travail”, a-t-il regretté.

Le CDLS-Mali ne parvient pas à comprendre la reconduction de la même commission qui à lamentablement échoué dans sa mission de la précédente attribution. “Cette reconduction est une insulte pour peuple malien, car cette même commission avait frauduleusement attribué à l’ancien Premier ministre Modibo Kéita cinq logements sociaux et à bien d’autres personnes qui n’étaient sûrement pas dans le besoin”, selon M. Touré.

Il a invité le gouvernement à mettre le collectif dans ses droits conformément à l’article 7 du décret n°2015-035/P-RM du 8 mai 2015 qui fixe la composition des membres de la commission et les modalités d’attribution et de gestion des logements sociaux au Mali.

“Le CDLS-Mali tiendra responsable le ministère de l’Habitat de toutes tensions post-attribution de ces logements sociaux qui pourrait fortement fracturer le tissu social déjà fragilisé. Il se réservera le droit d’attaquer la décision portant nomination des membres de la commission d’attribution de 5928 logements sociaux devant la juridiction compétente”, a-t-il promis.

Selon le Collectif, bien que le dépôt de dossier ait commencé le 10 mai, certaines banques disent ne pas être informées pour mettre à la disposition des clients les éléments du dossier relevant de leur compétence.

Youssouf Coulibaly

L’indicateur

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*