Bamako : Les enseignants exigent le paiement de leurs salaires plus tard le 25 de chaque mois

Dans une lettre circulaire, les syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 de Bamako ont appelé leurs militants à l’arrêt de travail dès le 26 s’ils ne reçoivent pas leurs salaires le 25 de chaque mois. Ladite lettre a été envoyée également, en ampliation, au gouverneur du district de Bamako, à la mairie centrale et aux mairies de toutes les communes du district de Bamako.

« Les coordinations des syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 informent l’ensemble des militants du district de Bamako, que dorénavant, le 25 de chaque mois en cours si les salaires ne sont payés, l’arrêt de travail devient automatique à partir du 26 », a-t-on lu dans la lettre circulaire. Le paiement des enseignants plus tard le 25 de chaque mois a été décidé depuis 2011.

Mais ces derniers mois, des enseignants de Bamako et de quelques localités dont la région de Kayes sont confrontés à des retards dans le paiement de leurs salaires. Des arrêts de travail ont été même observés par les enseignants qui dénoncent le retard dans leur paiement de salaires. Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation s’est, lui aussi, prononcé sur le sujet. Il a même rappelé les gouverneurs, préfets présidents de conseil de conseil régional, présidents de conseil de cercles, les maires à l’ordre. « Il m’est venu de constater qu’en dépit de la lettre circulaire n°1627/MEF-SG du 19 mai 2011 du ministère de l’Économie et des Finances, les enseignants fonctionnaires des collectivités territoriales sont confrontés à un retard dans le traitement et le paiement de leurs salaires au niveau de vos ressorts respectifs », a signalé le ministre Maïga qui a déclaré que : « ce retard a déjà entrainé des arrêts de travail dans les écoles ».

Pour le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, la lettre du Ministre de l’Économie et des Finances de 2011 fait état du processus de traitement des salaires des enseignants fonctionnaires des collectivités territoriales dont le délai de paiement est fixé du 15 mars en cours. « Par la présente, je vous invite, chacun en ce qui le concerne, à l’observation scrupuleuse des termes de ladite lettre en vous conformant à la loi et à mes précédentes instructions », a instruit le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga, aux gouverneurs, préfets présidents de conseil de conseil régional, présidents de conseil de cercles, et maires.

Il faut rappeler que ce retard de paiement des salaires des enseignants est beaucoup dénoncé par les enseignants de Bamako qui semblent être les plus confrontés à ce problème.

Boureima Guindo

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *