Bars incendiés à Bamako: les raisons de la colère des populations

C’est la guerre déclarée aux bars en commune V du district de Bamako. Hier nuit, à Daoudabougou, les populations ont brûlé les bars pour manifester leur mécontentement suite à la mort de deux personnes par accident. Un taximan sous l’effet de l’alcool aurait tué une femme et son enfant sur le goudron. Pire le taximan tueur ne serait même pas arrêté sous les yeux impuissants de la population.

En réaction, certaines personnes révoltées dont des religieux se sont attaqués au bars d’où est venu le taximan ivre. Comme un effet domino, la colère s’est proposée et d’autres bars ont été incendiés et mis à sac.

Les sapeurs pompiers arrivés sur place ont tenté d’éteindre les feux. Il faut rappeler que l’installation de ces bars est autorisée par les autorités communales et sont en règle vis à vis des impots.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *