Bavure à l’Hippodrome (Bamako) : les policiers abattent un jeune devant ses parents

Le quartier de l’hippodrome est sous le choc. Le jeune Mohamed Traoré âgé de 24 ans a été abattu ce vendredi 25 octobre 2019 aux environs de 2 heures du matin par les policiers jusqu’à dans sa chambre.

Impacte de balles sur la porte de la victime

Au cours de leur patrouille, les policiers tombent sur le jeune Mohamed Traoré pour un contrôle d’identité. Paniqué, le jeune Traoré prend la poudre escampette. Il est poursuivi par les policiers jusqu’à son domicile. Il nous revient que les deux agents de la police auraient été informés par d’autres jeunes de la même rue que le fugitif n’est pas en possession de toutes ses facultés mentales. Malgré tout, les policiers le poursuivent jusque dans sa chambre. Ils n’ont pas hésité d’ouvrir le feu sous prétexte qu’il détenait un couteau.

Salif Traore ministre de la sécurité intérieure

Cette bavure a suscité une colère au sein de la population qui s’était rassemblée devant le commissariat de police du 3ème arrondissement de Bamako pour protester.  Nous avons tenté joindre le commissaire  pour recouper l’information sans succès. Par ailleurs, le ministre de la sécurité intérieure et de la protection civile est fortement interpellé.

Dily Kane

Mali24

One Reply to “Bavure à l’Hippodrome (Bamako) : les policiers abattent un jeune devant ses parents”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *