Baye Ba: « On a contribué à constituer un réservoir de bons joueurs ainsi qu’à l’éclosion de jeunes talentueux »

De passage à Bamako le week-end dernier, Baye Ba s’est entretenu avec Footmali sur quelques sujets. A l’entendre parler, c’est un technicien fier qui était en face de nous.

Sacré champion d’Afrique et vice-champion du monde U17 en 2015, le désormais ancien sélectionneur des Aiglonnets et des AIglons du Mali n’a pas manqué l’occasion d’évoquer ses relations avec le capitaine Abdoul Karim Danté et ses partenaires dont il n’est plus en charge depuis la CAN Juniors Zambie 2017.  « J’entretiens toujours de bons rapports avec ces jeunes. C’est toujours de rapports de père et fils entre nous. Je les suis toujours de près. On ne fait pas une semaine sans s’appeler pour s’enquérir des nouvelles des uns et des autres…  Je félicite ceux qui ont pu signer des contrats professionnels et je continue d’encourager et de prier pour ceux manquent pour le moment de chance de contrat », nous a confié Baye Ba, actuellement en charge des U20 et U23 de la Mauritanie.

Chef de file d’une génération dorée, Baye n’est pas le seul à avoir monté de grade  ou reçu de promotion. Avec le rajeunissement de l’équipe nationale Séniors, 3 joueurs révélés par l’ancien entraineur du Stade malien de Bamako se sont frayé le chemin du nid des Aigles en plus de plusieurs contrats pros signé par la plupart de l’effectif. Il s’agit du défenseur Mamadou Fofana (Turquie), du milieu de terrain Amadou Haïdara (Autriche) et de l’attaquant Moussa Djénépo (Belgique). L’on se rappelle, lors des deux dernières journées éliminatoires de la Coupe du monde Russie 2018, Fofana a été titularisé au côté du vétéran Molla Wagué dans l’axe de la défense tandis que Haïdara et Djénépo ont été lancés dans la bataille en seconde période par Mohamed Magassouba pour une animation offensive face à la Côte d’Ivoire à Bamako (0-0) et au Gabon (0-0) à Franceville. Pour leur grande première en « A », aucun de ces 3 joueurs cités n’a déçu. Ils ont en revanche été à la hauteur de la confiance placée en eux. Et ce, au grand bonheur de leur père spirituel, Baye Ba. « Je suis très content et fier de mes « enfants »  pour tout ce qu’on a réalisé ensemble et ce qu’on continue de réaliser chacun dans son coin. En tant que premier entraîneur à leur permettre de porter le maillot de l’équipe nationale, je suis d’autant fier de voir déjà certains de mes joueurs défendre les couleurs de l’équipe nationale Seniors. Cela prouve que le travail abattu continue de porter fruit même au sommet de notre football. En plus d’avoir gagné la CAN et de finir vice-champion du monde Cadets, on a contribué aussi à constituer  un réservoir de bons joueurs ainsi qu’à l’éclosion de jeunes talentueux. Et c’était ça aussi l’un de nos objectifs. Vraiment rien qu’en pensant à cela, on est fier du travail abattu. » 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *