Bilan provisoire des inondations au Mali : 14 morts, 41 blessés, plus de 7000 sinistrés et 5262 maisons endommagées

Selon les services de la protection civile, le bilan de l’hivernage de cette année à la date du 10 octobre 2018, a enregistré 70768 sinistrés avec notamment 41 blessés, 14 morts, 8894 ménages touchés et 5262 maisons endommagées. Selon le rapport d’activités de la protection civile, les zones les plus touchées par ces inondations sont : Bamako (Sébénikoro, Gabakoro droit, Magnabougou, Dianékéla), Ségou (Macina et Bla), Sikasso (cercle de Sikasso), Mopti (commune de Kounari), Gao (Ansongo et Bourem), Ménaka (cercle de Ménaka), Tombouctou (Goundam et Diré), Kidal (Aguelhoc) et Taoudéni (village de Hachoura).

Les services de météorologie avaient annoncé au début de l’hivernage la possibilité d’une importante quantité de pluies cette année. Cependant, il y a eu un flux important au niveau du barrage de Sélingué. Donc, le barrage a été débordé occasionnant des lâchers d’eaux. Toute chose qui a provoqué la montée des eaux au niveau du fleuve Niger. C’est ainsi que tous les  riverains ont été inondés. Habituellement, les eaux de pluie provoquent des inondations mais les inondations sont dues cette année à la montée des eaux au niveau du barrage de Sélingué avec des lâchers d’eaux. Cela a permis de submerger, c’est pourquoi beaucoup de familles se sont vues inondées.

Selon le rapport des services de la protection civile à la date du 10 octobre 2018, les inondations ont fait cette année au total : 70768 sinistrés avec notamment 41 blessés, 14 morts, 8894 ménages touchés, 5262 maisons endommagées, 62,58 tonnes de pertes en vivres, 253 des animaux perdus, 1554 champs endommagés, 148 puits, 861 latrines et une voiture endommagés.

Concernant le district de Bamako, selon le document, il y a eu 1437 sinistrés avec 1 blessé, 3 morts, 161 ménages touchés. Pour la région de Kayes, il y a eu 9744 sinistrés avec 1 mort, 1329 ménages touchés, 316 maisons endommagées, 0,1 tonne de riz et 86 greniers, 81 animaux perdus, 966 ha de champs endommagés, 23 puits, 378 latrines endommagées. Quant à la région de Koulikoro, il y a eu 10284 sinistrés avec 5 blessés, 610 ménages touchés, 420 maisons endommagées, 11,12 tonnes de céréales et 3 greniers, 8 caprins et 146 volailles, 16 lapins et 3 ovins perdus, 357 ha de champs endommagés, 21 puits, 10 latrines endommagées etc.

Concernant la région de Sikasso, il y a eu 2281 sinistrés avec 20 blessés, 310 ménages touchés, 359 maisons endommagées, 3,7 tonnes de pertes en vivres, 167,5 ha.

Pour la région de Ségou, il y a eu 17861 sinistrés avec 4 blessés, 4 morts, 2713 ménages touchés, 1235 maisons endommagées, 16,75 tonnes de céréales et 42 greniers, 11 bovins et 16 caprins perdus.

Quant à la région de Mopti, il y a eu 1590 sinistrés avec 206 ménages touchés, 436 maisons endommagées, 17,7 tonnes et 56 greniers, 27 latrines endommagées. Selon le rapport, il y a eu 16826 sinistrés dans la région de Tombouctou avec 1 blessé, 2 morts, 2003 ménages touchés, 1467 maisons endommagées, 13,21 tonnes de pertes en vivres, 82 latrines endommagées.

Dans la région de Gao, selon le document, il y a eu 7512 sinistrés avec 4 blessés, 4 morts, 987 ménages touchés, 1105 maisons endommagées, 132 latrines endommagées. Pour la région de Kidal, il y a eu 287 sinistrés avec 84 ménages touchés. Concernant la région de Ménaka, il y a eu 2646 sinistrés avec 6 blessés, 441 ménages touchés. Quant à la région de Taoudéni, il y a eu 300 sinistrés avec 50 ménages touchés.

Selon le rapport d’activités de la protection civile, les zones les plus touchées par ces inondations sont : Bamako (Sébénikoro, Gabakoro droit, Magnabougou, Dianékéla), Ségou (Macina et Bla), Sikasso (cercle de Sikasso), Mopti (commune de Kounari), Gao (Ansongo et Bourem), Ménaka (cercle de Ménaka), Tombouctou (Goundam et Diré), Kidal (Aguelhoc) et Taoudéni (village de Hachoura).

Moussa Dagnoko

Le republicain

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *