Campagne 2017 – 2018 : La subvention des engrais a coûté 32,6 milliards de FCFA

En prélude à la campagne 2017-2018, après un appel d’offre publié dans le journal l’Essor en deux phases, sur 69 demandes d’offres déposées, 49 fournisseurs ont été retenus pour le marché de distribution d’engrais subventionnés sur toute l’étendue du territoire national. Les paysans recensés devraient obtenir auprès de ces fournisseurs, la quantité d’engrais en fonction de leurs parcelles. Cette subvention a coûté à l’Etat la bagatelle de 32,6 milliards de FCFA.

 

Le Secrétaire général du Ministère de l’agriculture, Lassine Dembélé, l’a dit lors d’une conférence de presse pour couper court aux rumeurs et à la désinformation autour de la subvention des engrais. C’était le lundi 29 octobre dans la salle de conférences dudit département en présence des représentants  de la CMDT, de l’OHVN et de la Direction nationale de l’agriculture.

 

Au cours de cette conférence, le Secrétaire général et ses partenaires ont fait le point des préparatifs de la campagne. Cette année est prometteuse en général en matière de production, d’après les constats.

Parlant de la distribution des engrais subventionnés et du montant alloué, le Secrétaire général, Lassine Dembélé, a affirmé que ces deux points font l’objet de beaucoup de désinformations. Mais, il est à noter que pour cette campagne 2017-2018, l’Etat a mis à la disposition du département de l’agriculture la bagatelle de 32,6 milliards de FCFA au titre de la subvention des engrais. « Cette somme revenait aux fournisseurs qui ont été choisis par suite d’appel d’offre sur toute l’étendue du territoire. Ainsi, sur 69 offres, 49 fournisseurs ont été retenus et ont fait le travail », a-t-il dit avant de préciser que le département n’est qu’un facilitateur dans la chaîne de distribution des engrais subventionnés.

Il faut préciser que toutes les cultures ne sont pas subventionnées au Mali. Pour le moment, le riz, le coton, le maïs hybride ne sont pas concernés mais, pour une question  d’équilibre, le blé et le mil au nord sont subventionnés.

Pour le soutien aux paysans, les gouvernants actuels ont fait beaucoup d’efforts afin de soulager les agriculteurs car, le sac d’engrais subventionné est passé de 12 500 FCFA à 11 000 FCFA.

Pour l’identification de l’engrais subventionné, certains ont proposé un marquage des sacs. Car, il n’est pas rare de retrouver l’engrais subventionné sur le marché dans les mains des spéculateurs.

 

Drissa Togola

Le challenger

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *