CCR : Panama, Un homme dévoué aux commandes

La compagne de circulation routière est dirigée depuis quelques mois par un jeune dynamique commandant. Après ses loyaux services au pôle économique, le jeune Panana Souleymane Dembélé commence déjà à mettre son emprunt à la Ccr qui est la vitrine de police. Avec ses hommes dévoués à la tâche, la mission sera certes difficile (il en est conscient), mais pas impossible. D’ores et déjà des actions salvatrices sont en train d’être menées pour soulager la souffrance des usagers. 

On peut donc dire sans ambages que les plus hautes autorités ont eu raison de faire appel à cet enfant, qui a un parcours sans faute. Ce n’est certainement les anciens du prytanée militaire de Kati qui diront le contraire. Après son passage glorieux à ce prestigieux établissement, le jeune étudiant continue son petit chemin à l’Institut national de formation des travailleurs sociaux où il sortit avec undiplôme de technicien supérieure avec lequel il a intégré la police comme Inspecteur de police puis un diplôme d’administrateur social, ensuite ce fut le tour de l’Ispric sanctionné par une maitrise en communication et un Master en science criminelle. A l’école de police où il sort vice major de sa promotion avec le grade d’inspecteur puis la formation de commissariat aussi et sort troisième de son rang, avant d’être formateur après des nouveaux contingents des jeunes élèves policiers.  Plusieurs formations comme celle sur la violence basée sur du genre à l’école de maintien de la paix lui ont permis de se forger une personnalité.

Très doué et discipliné, d’après ceux qui l’ont côtoyé de près, il fut affecté au pôle économique pour apporter son savoir-faire. Aujourd’hui, Panama et son équipe tentent de soigner l’image de la police par leur professionnalisme. Lors de la fête de Tabaski passée, le constat était patent, nous avons vu   des agents de la Compagnie de sécurité routière (CCR) travailler sans relâche pour mener à bout leur mission salvatrice de protection des personnes et des biens.

Aujourd’hui, force est de reconnaitre que l’on note une présence accrue des forces de l’ordre à tous les ronds-points. Les stratégies sont en train d’être trouvées dans les zones où la circulation est très dense. La route de Baguineda avec la construction de l’échangeur est bondée des agents de CCR qui font de leur mieux pour désengorger la voie. C’est donc Le travail formidable impulsé par la CCR qui a commencé à donner des résultats palpables. Le trajet Kati-Samé qui avait commencé à reprendre de ses vieilles habitudes est aujourd’hui une parfaite illustration. Depuis quelques temps la route de Samé est pratiquement désengorgée. Le résultat est remarquable au point de susciter l’admiration des habitants quartier tout comme les usagers de la route de Kati qui ne tarissent pas d’éloges à l’endroit du commandant.  De tous les coins et recoins de la ville, on peut apercevoir des agents de la CCR qui sont prêts à tout, pour soulager l’usager
Les délinquants de la voie routière ont tout intérêt à changer de comportement face à l’arsenal concocté pour le plus grand plaisir des usagers de la route. Le travail de titan est ainsi abattu au quotidien par les forces de l’ordre pendant que les paisibles populations dorment à poings fermés.  Dès l’aube, les hommes de la Compagnie de circulation routière s’arrachent du sommeil, animés de la volonté de rendre fluide la circulation. Les maîtres incontestés de la circulation routière continuent la journée entière sous le soleil accablant et la pluie jusqu’au petit soir. Le dispositif présent et actif demeure sur toutes les grandes artères de Bamako.
Loin de là, le commissaire Panama, commandant de la CCR, est un féru de la rigueur. Droit dans son uniforme et dans ses bottes, son parcours est déjà impressionnant. Sa présence sur le terrain en est une parfaite illustration
Au quotidien, les bons comportements que doivent afficher les policiers et l’application des consignes strictes sont passés au peigne fin pour les agents, nous confie un agent de la CCR. Quant aux cadres la bonne application des mesures de sécurité pour soulager les usagers de la circulation routière est strictement enseignée.

Il est aujourd’hui important de coopérer avec les agents. Le respect du code la route facilitera le travail des agents et contribuera à la fluidité de la circulation

A.D 
La Sirène

Laisser un commentaire