Célébration des 10 ans d’activités de Nègè Blon : Un incubateur de talents en chaudronnerie

Pour célébrer l’expérience de 10 ans de Negè blon dans la formation professionnelle en chaudronnerie au Mali, les responsables du centre ont organisé un Symposium, jeudi 5 décembre 2019, au CNPM. La rencontre présidée par M. Salif Kéïta, chargé de mission au ministère de l’emploi et de la formation professionnelle, a enregistré la présence de plusieurs entreprises partenaires, des anciens apprenants du centre venus pour témoigner leur gratitude aux responsables de Nègè Blon qui leurs a ouvert la porte de l’emploi.

Pour le président M. Abdoul Kader  Dicko, le métier de chaudronnerie est important pour faire progresser certains secteurs de développement. 

Parlant du bilan de 10 ans d’expérience de Nègè blon (2009-2019), il a indiqué que c’est en mars 2016, l’Ong est devenue un centre de formation des métiers notamment chaudronnerie (transformation des métaux en feuilles pour les besoins de la vie. Son objectif est de contribuer à relever le niveau de la main d’œuvre qualifiée ; mobiliser les partenaires dans l’apprentissage ; mettre les jeunes en apprentissage ; le développement d’offres de formation etc. 

Au jour d’aujourd’hui, les résultats engrangés sont encourageant. Des procédés de soudage ARC, MG MAG, TIG mises en place par Nègè Bon ont été adoptés avec les entreprises, un programme de licence professionnelle adopté par l’ENI, le développement d’un Réseau d’entreprise engagées dans l’apprentissage (30 entreprises industrielles et artisanales) à Bamako jusqu’à l’intérieur du pays etc.

Ce n’est pas tout, des innovations techniques ont vu le jour. Il s’agit d’un moulin à moudre pour les produits locaux développé par Nègè Blon, un compacteur de déchets solides, un Silo de 50 tonnes pour la conservation des céréales.

A en croire, M. Dicko 6/10 des sortants trouvent des opportunités après la formation dans tous les secteurs. Aussi, se réjouisse le Président Dicko, depuis 5 ans, l’équipe technique de Nègè Blon est entièrement malienne grâce à l’autoformation. 

En termes d’échec et de contraintes, M. Dicko a évoqué que des référentielles de formation sont toujours en attente d’habilitation ; le ralentissement des activités des entreprises et la question de financement pérenne de la formation professionnelle etc.

S’agissant des perspectives, le centre souhaite obtenir les habilitations nationales, lancer la licence professionnelle, atteindre de nouvelles cibles (enfant de la rue, les migrants de retour, les orpailleurs), diversifier l’offre de Nègè Blon, faire l’extension de Nègè blon dans les régions.

Plusieurs témoignages de sortants du centre Nègè Blon ont meublés la cérémonie. Il ressort de ces témoignages que la plupart des sortants du centre ont pu soit décrocher un emploi dans une entreprise ou créer leur propre entreprise. Des entreprises partenaires comme ATC, la Société des mines de Koumana et Métal Soudan ont aussi fait des témoignages sur la collaboration fructueuse entre le centre Nègè Blon et leurs services.

La présidente de l’association des centres de formation professionnelle du Mali, Mme Kadi Camara, a déclaré que Nègè blon est une référence. Elle a félicité  et encouragé le centre à persévérer. « J’ai confiance que le centre ira plus loin », a-t-elle dit.

M. Salif Kéïta, chargé de mission, représentant du ministre de l’emploi et de la formation professionnelle dans son discours de clôture a ajouté que le bilan de Nègè Blon démontre que les initiatives de la société civile malienne existent, donnent des résultats et méritent toute l’attention des autorités dans le cadre de la mise en œuvre des politiques publiques. « Ce bilan s’inscrit dans les objectifs de la politique nationale de formation professionnelle. Nègè blon est l’exemple type de cette contribution attendue de la société civile à l’effort national de promotion et de développement de la formation professionnelle », a déclaré M. Kéïta. Pour consolider les acquis, poursuit-il, le département joindra ses efforts à ceux de Nègè blon afin de diligenter l’obtention de différentes habilitations nationales en attente. Et de rassurer : « nous donnerons également les impulsions nécessaires pour que le programme de la Licence professionnelle voie le jour ». Enfin il a remercié les PTF, les entreprises partenaires pour la franche collaboration.

Il faut ajouter que le centre dans le cadre de la diversification des cibles a noué un partenariat avec le Samu social. Le directeur du Samu Social, Hamidou Coulibaly, a annoncé qu’un contrat de partenariat vient d’être signé avec l’union européenne suite à un appel à candidatures. Le projet monté avec le centre Nègè Blon pour le bonheur des enfants (certains devenus adolescents) dans la rue. Le contrat leurs permettra de se former et d’avoir un métier. Créé en 2001, le Samu Social intervient dans la réinsertion des enfants en rupture avec leurs familles.

One Reply to “Célébration des 10 ans d’activités de Nègè Blon : Un incubateur de talents en chaudronnerie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *