CHU Gabriel Touré : l’AVC, la 2 ème cause de la mortalité

C’est ce qui ressort des résultats des travaux de recherches  des sommités du monde scientifique malien lors d’une session de formation à l’hôpital Gabriel Touré le mercredi 03 jullet 2019.

L’accident vasculaire cérébral (AVC), un tueur silencieux au Mali était au cœur des préoccupations de l’hôpital Gabriel Touré à travers son service de Neurologie et la bonne  collaboration de la fondation Rothschild de la France.

Placée sous la présidence du Directeur Général du CHU Gabriel Touré Pr Mounirou Baby, la session de formation de trois(3) jours  a permis de faire un diagnostic sans complaisance de l’AVC et sa prise en charge  sous toutes ses formes(AVC ischémique et AVC hémorragique) à travers la présentation des résultats des travaux de recherches et des exposés sur la maladie en question par des sommités du monde scientifique de la France et du Mali. La dite session a vu la participation  des spécialistes de la médecine d’urgence, les cardiologues, neurologues, les neurochirurgiens, les pédiatres et autres. Durant trois(3) jours les spécialistes se sont penchés sur l’AVC afin de répondre à la question  « comment freiner son évolution progressive dans  notre société ». De nos jours, le constat est très effroyable car c’est la deuxième cause de mortalité constaté au service d’accueil des urgences de l’hôpital Gabriel Touré, aussi que le service de la neurologie selon les experts. Par conséquent il devient très urgent d’agir pour une prise en charge efficace et efficiente au bénéfice de la population pour éviter  le désastre sanitaire.

Pour faire face à l’AVC, la direction générale du CHU Gabriel Touré et  la fondation Rothschild de la France vient de signer une convention de partenariat avec la création d’une unité de neurologie vasculaire et une formation accordée à deux neurologues maliens en France à court terme et des infirmiers spécialisés français seront à Bamako à long terme. Cette cooperation est  rendu possible grâce à l’effort conjugué des deux compatriotes maliens notament Pr. Issouffa Maiga Neurologue (CHU Gabriel Touré et Dr Seydou Bagayoko (IOTA)

Qu’est-ce qu’un AVC ?

L’accident vasculaire cérébral (AVC) est une affection fréquente et potentiellement grave, mais pris à temps il peut être combattu efficacement. L’AVC est dû à l’arrêt brutal de la circulation du sang au niveau du cerveau.L’apport en oxygène n’est plus suffisant dans cette région du cerveau où les cellules meurent en quelques minutes.

Quelles sont les causes de L’AVC ?

Un caillot qui bouche le flux sanguin à destination du cerveau (AVC ischémique)

La rupture d’une artère à l’intérieur du cerveau provoquant une hémorragie cérébrale (AVC hémorragique). Il est important de savoir les facteurs de risques possibles : le diabète, l’excès de cholestérol (surpoids), la sédentarité, le tabac, l’excès d’alcool. L’AVC sous toutes ses formes à des répercussions importantes sur la victime, sa famille et la société. Selon les statistiques, l’AVC est la première cause de handicap acquis chez l’adulte et 75% des victimes garderont des séquelles à vie. Le handicap peut s’exprimer sous différentes formes : paralysies à marcher (troubles moteurs), difficulté à parler, fatigue, irritabilité dépression, troubles de la vision, et de troubles de la mémoire.

Ces séquelles constituent un désastre sur le plan sanitaire, il est donc important d’agir en synergie d’action. La prise en charge correcte de l’AVC est pluridisciplinaires(le neurologue, kinésithérapeute, l’ergothérapeute, l’orthophoniste, l’orthoptiste et autres. Chacun d’eux a un rôle propre à jouer dans le processus de traitement de l’AVC. De nos jours et vu la gravité de la pathologie, il est important de placer la HTA et l’AVC au cœur de la politique sanitaire du Mali.Elles frappent sur les tous âges donc des pathologies qui ne connaissent pas de frontières.

A MT

Mali24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *