Circulation routière : Un policier oblige une contrevenante à lui faire la bise en guise de compensation

La police malienne aura à subir toutes sortes de frustrations face à la mauvaise conduite et l’indiscipline totale de certains de ses agents dans l’exercice de leur fonction. En effet, après l’élément sur le policier en faction faisant le thé au rond-point du monument de l’Indépendance que “Le Confident” avait traité dans une de ses parution la voici encore face à une autre dérive pouvant une fois de plus ternir l’image de la corporation.

 

Les faits

Le mercredi 10 octobre 2018 aux environs de 10 h des agents de la police étaient en contrôle de circulation routière à l’entrée gauche du pont des Martyrs. L’agent de police dont nous parlons ici était dans une équipe chargée des motocyclistes qui roulent sur la même voie que les voitures. Comme on a l’habitude de le voir, bon nombre de motocyclistes ne respectent pas cette règle surtout sur le pont.

En effet, vu que nos concitoyens sont moins respectueux des lois, les agents de la police avaient arrêté plusieurs motocyclistes, environ une quarantaine. Au lieu de conduire les engins au Groupement mobile de sécurité (GMS) pour le règlement des contractions légales, ils leur ont fait subir des rackets. En effet, chacun devait payer 5000 F CFA.

Dans la foulée, un des agents aurait fait une proposition assez embarrassante à une dame assez belle. “Madame pour que tu puisses avoir ta moto, il faudra que tu me donnes un bisou”, aurait-il dit. Cette dernière qui, selon des témoins, ressemblait à une femme mariée, ne s’est pas du tout gênée. Elle a embrassé publiquement le policier qui lui a tendu et sa clef et un billet de 1000 F CFA comme prix de carburant.

La personne qui nous a filé cette information dit avoir eu très mal d’avoir été témoin de cette scène indécente. En tout cas, la situation est assez grave et ternit l’image de la police nationale.

En espérant que la hiérarchie mènera des investigations pour punir sévèrement cet individu, nous rendons un vibrant hommage à tous les policiers qui exercent avec loyauté leur si beau métier.

Dôgnoumè Diarra 

Le confident

Facebook Comments

5 Replies to “Circulation routière : Un policier oblige une contrevenante à lui faire la bise en guise de compensation”

  1. Ce policier est un obsédé sexuel. Après avoir embrassé cette dame il peut un jour baisser une autre dans la circulation. Ilngaut une sérieuse sanction contre des agents de securite

  2. Je pense que cette dame aussi est une pute professionnelle sinon comment une femme mariée ose embrasser un homme publiquement. Une femme pute et un policier obsédé sexuel c’est bonjour le porno gratuit

  3. Comment le journaliste a su que c’est une femme mariée. L’apparence des femmes bamakois est autre chose. Elles sont nombreuses à se livrer aux hommes la journée ne sont pas mariées. D’ailleurs même les mariées elles sont toutes pareillles

  4. Quand on recrute les enfants ratés des riches il faut s’attendre à des comportements de nos agents en circulation. Ces pareils à nos militaires aux front qui s’adonnent à baisser les femmes d’autrui là-bas raison pour la quelle ils sont tués par les ennemis car ils se font des proies faciles

  5. Bravo au policier il devait la sauter par le bas. Si tu croises une pute coe montre à elle que tu peux la amener au 7 ème ciel. Très bien mon policier prochainement il la baisse car elle a cherche c’est une proie facile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *