Commune VI du District de Bamako : Le Gouvernement révoque le maire URD, Alou Coulibaly

Le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation Alassane Ag Ahmed Moussa l’a annoncé hier au cours du débriefing traditionnel du porte-parole du gouvernement tenu hier au Centre d’Information Gouvernementale du Mali (CIGMA).

Selon le ministre Alassane Ag Ahmed, le maire de la commune VI avait fait l’objet d’une suspension suite à un constat d’irrégularité assez grave dans sa gestion.

A l’en croire, les faits qui lui sont reprochés sont très graves « Non seulement c’était vrai mais c’était aussi grave par rapport à leur ampleur, puisqu’il a donné des dispenses de paiement à beaucoup de personnes. A la suite de ces rapports, nous avons constaté qu’il avait donné 247 dispenses de paiement de diverses taxes et l’incidence est négative pour les finances de la collectivité territoriale. Ces dispenses de paiement sont en espèces et en nature », justifie le ministre avant d’ajouter que d’autres irrégularités ont été constatées dans la gestion des passations des marchés sans observer la procédure normale. « On ne peut pas tolérer à un maire de dispenser des citoyens de façon illégale, le paiement de taxe et sur fond de corruption. Ce comportement a créé un malaise au niveau de la Commune VI. C’est pourquoi, le gouvernement a pris la décision de révoquer tout simplement le maire de la Commune VI à partir de ce mercredi 02 mai 2018, parce que ce maire ne peut pas gérer une collectivité au regard des constats qui ont été faits en ce qui concerne son comportement ».

A la question de savoir si cette révocation est en rapport avec le jeu politique, Alassane Ag Ahmed Moussa, dira qu’elle s’inscrit dans le cadre du respect du code des collectivités territoriales. « La décision n’a rien avoir avec la politique », précise-t-il.

Bintou Diarra, Maimouna Berthé

Le challenger

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *