Communes de Moribabougou et de N’Gabacoro Droit : Le collectif pour la Défense du Patrimoine Foncier déclare la guerre aux spéculateurs fonciers !

Eldorado des bandits fonciers pour certains, berceau du bradage foncier pour d’autres les communes de Moribabougou et de N’Gabacoro Droit  sont encore une fois de plus sur la sellette. Les vieux démons spéculateurs fonciers signent leur retour avec une nouvelle stratégie.

Faux, usage de faux, falsification de documents  sont désormais  en vogue  dans les deux communes avec comme seul objectif  arnaquer les paisibles citoyens.

Si possédé un terrain à Bamako est un ouf de soulagement  dans les communes de Moribabougou et de N’Gabacoro Droit  c’est une source de problème.

Réuni ce dimanche  25 Octobre 2020 au cours d’une assemblée Générale d’information tenue à Moribabougou Bougoudani, les responsables du Collectif ont exprimé leur ras-le-bol face à la recrudescence du banditisme foncier, qui est aujourd’hui devenu une monnaie courante dans les communes de Moribabougou et de N’Gabacoro Droit.

Au cours de cette rencontre il s’agissait de dénoncer : le banditisme foncier dans les  communes   de Moribabougou et de N’Gabacoro Droit d’une part,  et d’autre part l’occupation illicite et illégale des espaces publics et verts des deux communes par les spéculateurs fonciers.

Pour le président du Collectif  pour la Défense du Patrimoine Foncier  de Moribabougou et de N’Gabacoro Droit  Ibrahim Kebe,  « il est temps que les plus hautes autorités du pays prennent à bras le corps le problème foncier des deux communes. Le banditisme foncier est de nos jours devenu le sport favori de certains spéculateurs fonciers avec la complicité de certaines personnes de mauvaise volonté.  Le collectif va se battre pour mettre de l’ordre dans ce secteur et exiger l’application des textes contre le bradage du patrimoine foncier au profit de certains operateurs économiques, avec la complicité de certains conseillers », a-t-il soutenu.

A l’en croire, cette assemblée générale d’aujourd’hui est le début d’une série d’actions  du collectif  dans les deux communes pour aider la population  à faire face aux spéculateurs fonciers.

Il a par ailleurs  rassuré la population des deux communes de tout le soutien du collectif pour faire face à la  spéculation foncière

Mohamed Kanouté 

Mali24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *