Primature : Abdoulaye Idrissa Maïga aurait renoncé à ses avantages ?

Si l’ancien Premier ministre Modibo Keïta est parti sur la pointe des pieds à cause du front social, son successeur Abdoulaye Idrissa Maïga se montre de plus en plus l’homme de la situation. Et pour preuve, il a déjà marqué son premier point en mettant fin à la grève illimitée des agents de la santé. Geste qu’il lui a valu les félicitations du Président de la République lors du dernier conseil des ministres.

L’opinion publique a appris avec satisfaction que le nouveau Premier ministre aurait décidé de renoncer à ses avantages une loi instituée par l’Etat. Si cette information s’avère vraie, Abdoulaye Idrissa Maïga pourrait bien sauver la tête de son mentor Ibrahim Boubacar Keïta dont la côte de popularité est en baisse. Les avantages dont il est question concernent le fonds de souveraineté auquel les premiers ministres ont droit. Un montant qui varie de 70 à 75 millions de Fcfa par mois et qui permet au Premier ministre de répondre à des sollicitations sociales et politiques. De sources proches de la Primature nous indiquent que Monsieur Maïga n’est pas à son premier geste patriotique, car il a renoncé à ces mêmes avantages lorsqu’il était à la tête des ministères de la Défense et de l’Administration territoriale.

Avant, la loyauté du Vice-président du RPM a été pour la première fois remarquée par le Président Ibrahim Boubacar Keïta lorsqu’il a tenu à verser le reste du montant de la campagne présidentielle de 2013 dans les caisses du RPM. Un acte qui a fortement marqué IBK, tandis que d’autres s’empressaient d’utiliser ces sous pour se taper des villas somptueuses, des vergers au bord du fleuve et envoyer leurs enfants à l’extérieur du pays.

Par ailleurs, Abdoulaye Idrissa Maïga est considéré comme le seul cadre du RPM qui ne fait pas de considération politique dans le choix des cadres pour les postes de responsabilité. Un cadre de l’opposition malienne n’a pas manqué de faire ses éloges : « C’est un Monsieur qui considère et respecte les cadres brillants sans aucune considération politique. Quand il est venu à la tête de notre département, j’ai commencé à plier mes bagages car nous ne sommes pas du même bord politique. A ma grande surprise, il m’a gardé à mon poste et m’a d’ailleurs renforcé en recommandant de servir le pays avec loyauté », témoigne-t-il.

M L. Fofana

 Mali24

Commentaires   

0 #1 Diana 24-04-2017 05:19
In the end, this deal with data over engagement may come again to chunk the search
big.

Feel free to visit my web blog - X 28: https://Google.com/
Citer

Ajouter un Commentaire


© Copyright MALI 24 – Avenir Média/Mali 2013. Tous droits réservés