Promotion exceptionnelle, bonus ORANGE- Malitel : Sous silence, les clients abusés et arnaqués

Du 28 au 29 novembre, les deux opérateurs de téléphonie mobile se sont lancés dans une folle course de promotion bonus de recharge. Si Orange charme ses abonnés avec leurs termes marketings : « incroyable mais vrai » quand à  Malitel, la société accroche ses clients ainsi : « bonus exceptionnel ».  Ces deux réseaux ont offert les bonus  500% pour une première fois. Ces promotions cachent mal, une vraie arnaque de ces réseaux de téléphonie mobile.

D’abord, dans ces mensonges publicitaires, les clients eux au niveau de Malitel aperçoivent que le délai  est court et contraignant. A ce niveau un spécialiste des droits de consommateurs qualifie d’une publicité  mensongère et agressive. Dans un pays sérieux, les citoyens doivent porter plainte contre Malitel pour cette publicité mensongère. Il est de même pour l’opérateur de téléphonie Orange Mali sans pitié pour les consommateurs. La machine d’extorsion des clients mise en branle par les opérateurs de téléphonie mobile. Orange Mali récupérera ces bonus offerts à ces abonnés par leur facturation à la seconde. Selon que le client soit facturé à la seconde ou à la cadence, une fois que l’appel émis tombe sur le répondeur, il est systématiquement facturé aux prix d’une communication jamais effectuée… sans son consentement.

Une pratique abusive et mafieuse qui tranche avec la Recommandation D.104 des Principes généraux de tarification de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT).

En procédant à des prélèvements systématiques et extracontractuels sur les crédits téléphoniques des usagers lorsque l’appel est renvoyé sur le répondeur, les sociétés Orange Mali et Malitel, violent un principe consacré. Elles brisent impunément un garde-fou, sensé protéger les consommateurs, établi par l’UIT. N’en déplaise au client.

Violation de la recommandation D.104 des principes généraux de tarification de l’UIT

Pour bien comprendre le système de vol mis en place par les sociétés de télécommunication, il faut juste se référer aux principes généraux de tarification de l’UIT notamment la recommandation D.104 (extrait du livre bleu) relative à la taxation des communications avec un poste d’abonné renvoyé au service des abonnés absents ou connecté à un appareil se substituant à l’abonné en son absence.

Il est indiqué que « lorsque la ligne de l’abonné est renvoyée au service des abonnés absents ou connectée à un appareil se substituant au poste téléphonique pour répondre à la place de l’abonné en l’absence de celui-ci (et éventuellement enregistrer un message équivaut à une personne répondant au téléphone en ses lieu et place. En conséquence, la communication est établie et taxée normalement.

Dans ce cas d’espèce, la recommandation de l’UIT précise que le demandeur est informé du renvoi de la ligne au service des abonnés absents ou de sa connexion à un appareil se substituant à l’abonné en son absence. S’il accepte la communication, la conversation est taxée selon la durée, et la taxe spéciale de conversation personnelle est perçue. S’il n’accepte pas la communication, aucune taxe n’est perçue.

Où est donc l’Autorité Malienne de Régulation des Télécommunications et des Postes (AMRTP) ? L’AMRTP est-elle complice des opérateurs de téléphonie mobile ? Pourquoi le régulateur laisse donc les sociétés fouler aux pieds les textes de l’UIT ?

Il est grand temps que l’Etat du Mali à travers l’AMRTP et les associations de défenses des droits des consommateurs se mobilisent pour une observation stricte de la Recommandation D.104 des Principes généraux de tarification de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) au grand bonheur des clients.

 

M L Fofana

mali24

Commentaires   

0 #2 Gerom 05-12-2017 20:58
Les maliens sont des proies faciles pour ces operateurs de téléphonie mobile. Promo personne ne contrôle ce qu'ils sont entrain de faire
Citer
0 #1 Salif 05-12-2017 18:27
Ce sont des voleurs autorisés au Mali, ils nous mangent jusqu'à à la moelle
Citer

Ajouter un Commentaire


© Copyright MALI 24 – Avenir Média/Mali 2013. Tous droits réservés