Construction d’un centre de santé à Kourmina : quand la jeunesse prend à bras le corps le développement de son village !


Réalisé entièrement par les filles et fils de Kourmina (un village dans le cercle de Bourem), un centre de santé sort des terres. La construction de ce lieu des soins est une initiative des ressortissants du village reunis au sein d’un groupe Whatsapp. Outre à Kourmina, ces enfants bâtisseurs du terroir se trouvent un peu à Gao, à Mopti et à Bamako. On les retrouve aussi en grand nombre au Ghana, en Chine, en Allemagne et aux Etats Unis.
Engagés pour le développement de leur village, les enfants de Kourmina à travers un groupe Whatsapp comptant 198 membres dont 65 femmes réalisent un centre de santé.
Ce joyau architectural, l’oeuvre des ressortissants du village allonge ainsi la liste des infrastructures de base. Le bâtiment est composé de deux (2) salles de repos, un(1) bureau pour le DTC, un(1) bureau pour la sage femme, un (1) depot de medicament…
Situé à cheval sur le fleuve Niger à l’instar de la plupart des villages de la zone, Kourmina est à 45 km à l’ouest du chef-lieu de la Commune (Bourem) avec une population estimée à 3000 habitants composée essentiellement de sonrhais, de tamacheks et de bozos(sorkos).
Historique. Le village de Kourmina serait fondé par des combattants ayant participés à une bataille qui se serait déroulée dans une petite cuvette à un kilomètre à peu près au nord du village.


En effet, on raconte qu’à la suite de la mort d’Askia Mohomed, le prince de la province de Kourmina dans la zone de Tindirma leva une armée en direction de Gao pour la prise du trône. Informés, ceux de Gao s’organisent et les deux armées s’affrontent au niveau de la cuvette ci dessus mentionné. Les combats ayant tournés à l’avantage de ceux de Gao, les combattants venus de Kourmina se sont installés là.
Dans tous les cas, on fait beaucoup de référence à l’histoire. Ainsi, une dune est baptisée ‘’Si Hondoo’’ littéralement, ‘’la dune de Sonni’’ où le chef Sonni se reposait; une route longeant cette dune est appelée ‘’ route des guerriers » (Wagarey fondaa)…


Kourmina a des rapports étroits avec les villages voisins (Barkaina, Donghoi Bano, Chabaria, Taoussa) avec lesquels il partage le terroir dénommé ‘’Donghoi’’ littéralement ceux d’antan !
En plus de ce centre de santé bâtis par les enfants du village, Kourmina dispose d’une école fondamentale de 09 classes qui a fourni des cadres dans divers domaines. Il dispose aussi d’un marché hebdomadaire.

Alpha Maiga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *