Coupe du Monde 2018 : le Sénégal s’impose aux forceps contre la Pologne

Pour cet ultime match de la première journée de groupes, la Pologne affrontait le Sénégal à Moscou. Les Polonais se sont inclinés deux buts à un.

À Moscou, aujourd’hui, pour le dernier match de la première journée de poules de cette Coupe du Monde russe, la Pologne et le Sénégal s’affrontaient. Deux équipes pas forcément habituées à jouer des phases finales de Coupe du Monde puisque 2006 était la dernière pour les hommes d’Adam Nawalka tandis que les Lions de la Teranga n’étaient pas arrivés à ce stade depuis 2002 et un joli quart de finale. Pour cette rencontre, le sélectionneur polonais décidait de se passer de Kamil Glik, remplacer par Cionek pour accompagner Pazdan. Côté africain, Sadio Mané et Ismaïla Sarr étaient bien présents.

Cette rencontre avait bien du mal à débuter tant les difficultés techniques des deux formations étaient flagrantes. On assistait donc en début de partie à des constructions stériles et à un festival de passes en retrait. Les Polonais, à l’image de Cionek, étaient bien en difficulté tandis que Milik et Lewandowski peinaient à exister devant. Malgré un statut de favori dans ce groupe, via le classement FIFA et l’étiquette de tête de série au tirage, les Aigles Blancs allaient se retrouver menés. De loin, Gueye tentait sa chance, le cuir était dévié par Cionek, symbole de la fébrilité des Slaves, dans ses propres buts (0-1, 37e). Peu de choses à signaler en première mi-temps même si Sané, à la réception d’un corner, se retrouvait seul et plaçait sa reprise de la tête bien à côté (42e). On attendait mieux de la part des deux formations en seconde période.

La Pologne a tout tenté

Au retour des vesitiares, Adam Nawalka décidait de sortir Jakub Błaszczykowsk, touché, pour faire rentrer Jan Bednarek. Les Polonais passaient donc en 3-4-3. Cela allait mieux et Lewandowski, sur coup franc, obligeait le portier sénégalais à se déployer pour éviter l’égalisation (51e). Moins de cinq minutes plus tard, sur un bon centre de la gauche de Rybus, Piszczek au deuxième poteau, seul, ne cadrait pas sa reprise (55e). Mais une nouvelle fois, les Sénégalais allaient trouver la mise. Alors que Krychowiak semblait tranquille, il envoyait, de façon incompréhensible, le ballon vers son gardien, mais Niang le prenait de vitesse, le doublait, puis marquait dans le but vide (0-2, 61e).

Les Polonais n’allaient guère mieux au fur et à mesure que le temps défilait, les difficultés techniques persistaient comme pouvaient en témoigner les nombreuses passes transversales ratées. Milik, particulièrement invisible jusqu’alors, aurait pu réduire l’écart, mais son extérieur du gauche passait à côté (70e). À son tour, Dawid Kownack, qui avait remplacé Milik peu de temps avant, n’était pas loin, d’une reprise de la tête, de réduire l’écart, sans succès (79e). Pourtant, les Polonais allaient trouver la faille. Sur un coup franc de Grosicki, seul, Krychowiak envoie un amour de reprise de la tête au fond des filets (1-2, 88e). Malgré d’ultimes tentatives, les joueurs de Nawalka ne parvinrent pas à refaire leur retard. Le match entre la Colombie et la Pologne vaudra de l’or dimanche prochain.

Par footmercato.net

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *