Coupes d’Afrique des clubs : les représentants maliens au pied du mur

Les matches retour des préliminaires des deux coupes africaines des clubs sont prévus cette semaine (aujourd’hui et demain mercredi, pour être précis). Trois clubs maliens sont en lice et tenteront de se qualifier pour le tour suivant. Il s’agit du Stade malien, du Réal qui jouent en Ligue des champions et des Onze Créateurs engagés en coupe CAF.

La mission de nos trois représentants ne s’annonce pas facile, elle est même très compliquée, quand on sait que Stadistes, Réalistes et Créateurs ont été accrochés, chacun 1-1, lors de la manche aller disputée à domicile. Le Stade malien et le Réal ont concédé le nul face, respectivement aux Ivoiriens de Williamsville et aux Nigérians de MFM, alors que les Onze Créateurs ont été accrochés par les Algériens de CR Belouizdad. Pour se qualifier, les choses sont donc claires pour nos trois mousquetaires : la victoire à l’extérieur ou un match plus fructueux, c’est-à-dire, avec plus d’un but. Quelle que soit la situation, le Stade malien, le Réal et les Onze Créateurs sont condamnés à marquer hors de leur base pour espérer franchir le cap des préliminaires. Question : nos mousquetaires sont-ils capables de renverser la vapeur, après avoir concédé le nul au stade Modibo Keïta ? Sans joueur à l’oiseau de mauvais augure, il nous paraît difficile de répondre par l’affirmative et cela, pour au moins deux raisons. Primo, les clubs maliens n’ont pas eu suffisamment de temps pour préparer la campagne africaine et secundo, les matches sur terrain adverse sont toujours difficiles à négocier en Afrique. Fort heureusement, les acteurs eux-mêmes, c’est-à-dire les joueurs, ne semblent pas découragés par les contreperformances des manches aller et veulent encore y croire, à l’image du keeper-capitaine du Stade malien, Djigui Diarra. «Nous sommes venus à Abidjan pour jouer et nous qualifier pour le prochain tour», a ainsi lancé le jeune international à son arrivée dans la capitale ivoirienne.

L’entraîneur du Réal, Moussa Keïta «Dougoutigui», est également optimiste pour la suite des événements. «Cette équipe nigériane ne m’a pas convaincu. Tout est possible au Nigeria, on ira là-bas avec la ferme intention de nous qualifier», a martelé le technicien, après la manche aller. Contrairement au Stade malien, au Réal et aux Onze Créateurs qui doivent aller chercher leur qualification à l’extérieur, le Djoliba, l’autre représentant malien en C2 a, déjà son ticket en poche. En effet, les Rouges se sont qualifiés sur tapis vert, suite au forfait des Libériens d’Elwa United. Le coach Fanyeri Diarra et ses protégés attendent donc de connaître le nom de leur prochain adversaire du tour suivant. Ce sera soit APR de Rwanda, soit Anse Réunion de Seychelles. A l’aller au Rwanda, APR s’est largement imposé 4-0.

L. M. D

L’Essir

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *