Couverture Maladie Universelle (CMU) : Le Ministère de la Solidarité et de l’Action Humanitaire échange avec les organisations faitières

Informer et sensibiliser les membres des Sociétés et Coopératives, Associations, et autres groupements sur les principes de base de la mutualité et les avantages liés aux mutuelles de Santé, pour une plus grande adhésion dans la perspective du RAMU. Ce sont  là les objectifs que visaient cette  Journée d’information et de sensibilisation qui s’est tenue ce vendredi 18 Janvier 2019 à Maeva palace.

C’était en présence de l’Union technique de la Mutualité (UTM), de  l’Assemblée permanente de la Chambre d’Agriculture (APCAM), de la FENASCOM, et de la Confédération (Coton, Habitat, Transport) qui témoigne de l’intérêt qu’accorde les organisations faitières  à cette initiative du gouvernement.

Plusieurs interventions ont meublées cette journée d’échanges avec les organisations faitières sur la  couverture Maladie Universelle. En prenant la parole au nom de l’Assemblée permanente de la chambre d’Agriculture (APCAM), le secrétaire général, Kefa Dembélé, a remercié le gouvernement pour cette belle initiative qui traduit résolument la détermination des plus Hautes Autorités pour la concrétisation de cette réforme majeure qui est le régime d’Assurance Maladie Universelle (RAMU) pour le bonheur de l’ensemble de la population.

« Cet espace est une opportunité pour sensibiliser davantage la population sur cette idée combien importante surtout le monde paysan qui souffre de l’absence de mécanisme de  protection sociale ». Il n’a pas aussi manqué  de demander aux acteurs membres de l’APCAM de redoubler d’efforts pour relever les défis à venir.

En présidant l’ouverture des travaux, le Ministre de la Solidarité et de l’Action Humanitaire Amadoun Konaté a exprimé toute sa joie de présider cette rencontre si  importante qui  va renforcer la couverture maladie universelle.

« La thématique dont il est question est d’actualité dans tous les pays à travers le monde, et le Mali ne saurait rester en marge d’où  la vision en termes d’annonce de cette réforme ambitieuse clairement exprimée dans l’engagement politique du Président de la République dans son programme d’Action gouvernementale », a-t-il déclaré en substance.

Pour lui, « ce symbole fort est une parfaite illustration de son intérêt personnel à rendre effective cette forte aspiration des Maliennes et des Maliens à sortir du cercle vicieux des paiements directs qui engendrent des dépenses catastrophiques pour se soigner. A ce jour, au Mali, les populations rurales  ne bénéficient d’aucun mécanisme efficace de couverture sociale ni dans le domaine de la garantie des revenus du producteur ni dans le domaine des risques sociaux classiques (régimes de prévoyance sociale) définis par la convention 102 de l’OIT ».

Pour relever les défis, le ministre de la solidarité et de l’Action Humanitaire Amadoun Konaté exhorte les Maliens à une conjugaison  d’efforts pour que cette réforme se réalise pour le plus grand bonheur de la population.

« Ce défi de couverture exige des moyens colossaux et nous ne devrions pas être en droit d’espérer constamment sur la mobilisation des ressources financières seulement de l’Etat. Il nous faut envisager des stratégies pérennes de financement de la santé dont l’une des alternatives crédibles demeure les financements innovants ».

Mohamed Kanouté

mali24

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *