CovidGate au Mali : Le Directeur Général du Fonds de Garantie du Secteur Privé doit justifier 6.500.000.000 FCFA

Le dernier rapport du Bureau du Vérificateur Général sur la gestion du fonds Covid lève le voile sur comment l’argent destiné à la lutte contre la maladie du Coronavirus et l’atténuation de ses effets sur l’économie et la vie des populations a été englouti par des voraces.

Au niveau du Fonds de Garantie du Secteur Privé (FGSP), le DG n’a pas géré le fonds COVID-19 conformément aux dispositions de la convention. « Le Directeur du FGSP n’a pas respecté les exigences de reddition des comptes contrairement aux engagements des parties. Il n’a pas fourni les rapports trimestriels d’utilisation détaillés des fonds accordés et les reporting pour le département de l’Économie et des Finances », écrit le rapport.

A en croire au VEGAL, le Directeur du FGSP a reçu de l’Etat, entre le 17 décembre 2020 et le 10 mai 2021, un montant total de 20 000 000 000 FCFA destiné au financement de la garantie des crédits bancaires en faveur des PME/PMI pour une durée de deux ans au cours de laquelle, il n’a traité que les dossiers de garantie de trois entreprises sur les 2 000 prévues. « Il a accordé respectivement des garanties de 40 000 000 FCFA, 106 106 250 FCFA et 450 000 000 FCFA, soit un total 596 106 250 FCFA sur une garantie de 100 000 000 000 FCFA prévue », peut-on lire dans le rapport.

L’examen des relevés bancaires, les conventions, les contrats et correspondances révèle le non-respect des dispositions de la convention ne permet pas une traçabilité dans la gestion des ressources mises à disposition.

Le Directeur Général a signé des conventions de Dépôts à Terme (DAT) à hauteur de 13 500 000 000 FCFA avec les établissements financiers dont les revenus reviennent au FGSP. Pire, l’utilisation du reliquat pour 6 500 000 000 FCFA n’est toujours pas justifiée.

DTK

Source: mali24.info

Laisser un commentaire