Décapitation à Fana: La série macabre continue

La 6e tête à résister au coupeur de tête. Mais, la victime est gravement blessée En l’espace d’une année (printemps 2018-printemps 2019) 5 têtes ont été coupées à Fana. Dans la nuit du jeudi 2 au vendredi 3 mai 2019, les coupeurs de têtes silencieux se sont essayés à une 6e tête pour la couper. Telle est en tout cas la conviction de notre confrère MC de la Radio Guegneka de Fana.

Il était 3h du matin et deux apprentis chauffeurs dormaient à poings fermés sous leur véhicule garé devant la maison. Un homme est venu avec sa machette pour cibler Mamadou Coulibaly (20 ans) à la tête. Il lui donna un premier coup à la tête suivi aussitôt d’un autre coup. Au 3e coup, le jeune apprenti s’est levé pour s’accrocher à son agresseur.

Ce dernier est néanmoins parvenu à lui administrer un quatrième coup pour s’échapper. «Le jeune Madou est sérieusement blessé, notamment au cou», selon le confrère Madou Diarra dit MC. «A Fana, c’est la terreur. Malgré la chaleur, tout le monde dort enfermé à l’intérieur… Chaque fois on ne parle que de suspect», ajoute-t-il.

Les Fanois avaient certainement misé sur le commissariat de police qui vient d’être installé chez eux en plus de la brigade de Gendarmerie. Cela risque d’être sans valeur si ce dernier agresseur n’est pas arrêté.

Amadou Tall

Le Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *