DECLARATION DU DIRECTEUR DE CAMPAGNE DE CAMPAGNE DE SOUMAILA CISSE, TIEBILE DRAME « Le plan de « Takokélen » d’IBK a été mis en déroute….. »

Il y aura un 2ème tour entre Soumaila et IBK
– Nous demandons le recomptage contradictoire des voix à Tarkint, Talataye…

Le directeur de campagne du candidat Soumaila Cissé, Tiebilé Dramé, a tenu un point de presse hier, lundi 30 juillet 2018, à leur Quartier General (QG) de campagne. L’Occasion pour lui de non seulement dénoncer les bourrages d’urnes dans certaines localités au Nord du Mali, mais aussi de demander le recomptage contradictoire des voix. Par ailleurs, il a annoncé qu’il y aura un second tour entre son candidat et IBK.

Tiebilé Dramé, à l’entame de ses propos, a précisé que malgré l’achat de conscience par les partisans du président sortant, Ibrahim Boubacar Keita, il y aura bel et bien un second tour. « Malgré la tenue du scrutin caractérisé par l’achat de conscience, il y aura un 2ème tour de cette élection entre le candidat Soumaila Cissé et Ibrahim Boubacar Keita », déclare-t-il, avant d’ajouter que le plan de « Takokélen » d’IBK a été mis en déroute par le peuple malien, déterminé pour le changement. Selon lui, le régime fait des tapages à travers les résultats de certains centres, mais eux, ils ont leur centre de compilation des résultats et il y aura, sans nul doute, un second tour.
Aux dires du président du parti du Bélier blanc, le vote n’a pas été possible dans 716 bureaux de vote. Ces bureaux de votes concernent 12 circonscriptions administratives au centre et au nord du Mali. Il précise aussi que le gouvernement doit forcément rendre publique le nombre de ces bureaux de vote. « Nous attendons à ce que le gouvernement rende publique le nombre de bureaux de vote où il n’y a pas eu d’élections », a laissé entendre Tiebilé Dramé, devant plusieurs dizaines d’hommes de medias. Ce n’est pas tout, après avoir rendu publique la liste des bureaux où il n’y a pas eu de vote, le gouvernement doit, selon le directeur de campagne du chef de file de l’Opposition, publier le nombre d’électeurs par bureaux de vote dans ces localités. Aussi, déclare-t-il que dans certaines localités du Nord, les cartes d’électeurs n’ont pu être distribuées.
Bourrage d’urnes dans certaines zones
Le directeur de campagne du candidat Soumaila Cissé accuse le régime en place d’avoir bourré les urnes dans certaines localités au nord du Mali dont Tarkint, Talataye, Gargando…
Aux dires de Tiebilé Dramé, selon les premiers résultats, dans la petite ville de Tarkint, le clan IBK lui accorde 8000 voix. Chose qui, selon lui, est impossible dans cette commune. Le même scenario de bourrage d’urnes a été constaté, selon le camp Soumaila Cissé, à Talataye où les fraudeurs ont accordé 6 500 voix au président candidat. En dehors de ces deux, il y a aussi d’autres zones du Nord, où il y a eu du bourrage d’urnes. « Nous contestons à l’avance ce résultat et demandons le recomptage contradictoire dans plusieurs zones au nord », a-t-il martelé. Et d’ajouter que pour toutes ces localités, le recomptage contradictoire est indispensable et nous invitons le gouvernement à l’accepter devant tous les observateurs.
Avant de clore, le directeur de campagne de Soumaila Cissé a appelé tous les autres candidats et leurs soutiens à un grand rassemblement auprès de Soumaila Cissé pour l’Alternance et le changement le 12 août. Pour lui, face à au peuple malien déterminé pour le changement, le départ d’IBK est certain.
Boureima Guindo
Le pays

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *