Découverte macabre à Fana : Qui a donc décapité la folle et sa fille ?

L’assassinat crapuleux d’une folle et de son enfant de 2 ans suscite moult commentaires à Fana et environs. Les images qui circulent sur les réseaux sociaux sont insoutenables. Les corps d’un côté et les têtes de l’autre. Un crime rituel ? Tout porte à le croire.
Les habitants de Fana, une ville cotonnière située à environ 120 km de Bamako, ont été réveillés le 9 avril dernier, par une découverte macabre. En effet, la dame Fatoumata Sacko, une malade mentale et son enfant de 2 ans ont été retrouvées dans un état pitoyable.
Pour les âmes sensibles, la scène est tout simplement difficile à regarder. Sur les images qui circulent sur les réseaux sociaux, on aperçoit les corps d’un côté et les têtes de l’autre. Comme des animaux, les criminels ont complètement décapité les deux corps. Quelques traces de sang sont visibles par terre, pas beaucoup. Apparemment, le sang des victimes aurait été recueilli par les assassins.
Un crime rituel ? Qui a donc tué cette folle connue de tous et son enfant ? Peut-on faire un lien entre ce crime abominable et l’élection présidentielle qui se profile à l’horizon ? Ou bien s’agit-il d’un crime crapuleux sans motivation politique ? Voilà entre autres questions auxquelles la brigade de gendarmerie de Fana et le juge de paix à compétence étendue doivent apporter des réponses le plus rapidement possible.
Des crimes de ce genre se multiplient à l’approche des échéances électorales. De même que les disparitions d’enfants notamment des albinos. Comme si l’accession à la magistrature suprême doit passer par des sacrifices humains.
Ce crime interpelle les associations féminines qui observent un silence face à ce drame qui aurait dû susciter une levée de bouclier pour faire peur à ceux ou celles qui s’adonnent à cette pratique ignoble.
Bourama Camara
Source: Le Challenger

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*