DEF 2021 : 5195 candidats à la conquête du précieux sésame en commune I du district de Bamako

C’est dans une ambiance calme  et pleine d’émotion que le maire de la commune I du district de Bamako Oumarou Togo  à la tête d’une forte délégation a donné ce lundi 16 Aout 2021 le ton  des épreuves écrites du Diplôme d’Etudes Fondamentales (DEF) dans la salle n° 5 du groupe scolaire Babene Santara de Korofina Nord.

C’était en présence des autorités communales,  administratives,  coutumières,  représentant du conseil national de la jeunesse (cnj),  acteurs de l’éducation et responsables sécuritaires tous venus pour être témoins de cet instant solennel et pleine d’émotion pour les nouveaux candidats au DEF.

 Pour cette année les épreuves écrites du diplôme d’études fondamentales (DEF) se déroulent dans un contexte particulier marqué par la crise au nord  au centre, la pandémie au covid19  et la menace  de boycotte des syndicats des enseignants pour non application de l’article 39.

Au niveau de la commune I du district de Bamako les deux centres d’animation pédagogique à savoir celui de Djelibougou et de Banconi ne sont pas restés en marge, des dispositions ont été prises pour la sécurisation des sujets et le bon déroulement des épreuves.

Pour cette année 2021, le centre d’animation pédagogique de Djelibougou le plus grand centre de la commune I du district de Bamako compte  5195 candidats  repartis entre 20 centres classiques et 2 centres arabes contre 9793 candidats en 2020.

Garçons : 2597 Filles : 2598 ;  Classique  4603 ; Garçons : 2305 ; Filles : 2298 ; Arabe : 592 ; Garçons : 292 ; Filles : 300

 Pour ce qui concerne le centre  d’animation pédagogique de Banconi, il compte cette année : 17 centres  14 centres classiques dont 3 arabes pour un effectif de 4784

Dans sa  communication, le directeur du centre d’animation pédagogique de Banconi  Mahamadou Yacouba s’est réjoui du choix porté sur le groupe scolaire Babene Santara qui relève du CAP de  Banconi pour ouvrir l’enveloppe symbolique  pour le début des épreuves écrites du DEF.

« Au niveau du centre d’animation pedagoqiue de Banconi  toutes les dispositions ont été prises encore cette année pour sécuriser les sujets et faire en sorte que les épreuves se déroulent dans des bonnes conditions surtout en ce qui concerne la présence des surveillants », a-t-il déclaré.

Il a par demander aux surveillants des salles de communiquer tout problème au président du centre afin que ce dernier puisse rapidement remonter  l’information  à qui de droit pour prendre des dispositions.   

En prenant la parole  le maire de la commune I du district de Bamako, Oumarou Togo, s’est réjoui de la tenue du DEF malgré  les inquiétudes et les incertitudes  pour le bonheur des enfants et surtout pour  l’école malienne.

« C’est une  année exceptionnelle et des mesures exceptionnelles ont été prises par les plus hautes autorités du pays pour que les épreuves écrites du  diplôme d’études fondamentales DFE se déroulent dans des bonnes conditions. Vous avez le soutien des autorités communales et du pays  soyer courageux, discipliné et travailleurs », a-t-il martelé. Il a ensuite salué la ponctualité des candidats, les surveillants et les forces de l’ordre.

 A signaler enfin que cette année il y a 229250 candidats sur le plan national.

Mohamed Kanouté

Source : Mali24.info

Laisser un commentaire