Dépôt d’un recours pour annulation des législatives à la Cour Constitutionnelle: Le Cnid-Fyt trahit-il ses militants?

Le Cnid-Fyt, après avoir exprimé, dans un communiqué publié le 14 février dernier, son scepticisme quant à l’organisation du scrutin à la date prévue, a déposé hier 21 février 2020 à la Cour constitutionnelle un recours pour annulation des législatives prévues le 29 mars.

Cette démarche du parti de Me Tall suscite des interrogations sur la responsabilité et la constance que doit faire montre un parti politique. Dans le communiqué du 14 février le parti indiquait : « ….aucune raison, aucune nécessité ne permet d’organiser l’élection législative à la carte c’est-à-dire dans certaines circonscriptions tout en omettant certaines autres. Le faire en connaissance de cause est tout simplement inacceptable car procédant d’une violation délibérée de la loi qui s’apparenterait au parjure. D’ailleurs, la non-organisation du scrutin dans certaines régions dont les gouverneurs sont en fonction et les cercles clairement définis (Bougouni, Koutiala, Menaka, Nioro et Tessalit) est en soi une manifestation de violation de cette loi que le CNID ne saura ni cautionner ni laisser faire ». 

Plus loin, le parti laisse planer des doutes sur l’unanimité des sections et des sous sections sur la position du directoire sur la question de ces élections législatives.

« Au regard de ces réalités, la direction nationale du parti a fait part aux structures et militants de base de ses plus vives préoccupations et de son total scepticisme quant à la possibilité de tenir à la date indiquée une élection inclusive, transparente, démocratique et sécurisée. De très nombreuses sections ont entendu et approuvé ce message et ont décidé de ne pas présenter de candidats. Le parti a cependant décidé de respecter les choix des structures qui, pour des raisons locales impératives et de respect de la parole donnée depuis longtemps, ont décidé de participer au scrutin en contraignant parfois de hauts responsables du parti à les accompagner » écrivait le communiqué comme pour dire que tous ne sont pas d’accord avec le directoire du parti.

Qu’est-ce qui ne marche pas au sein du parti de Me Tall ? L’avenir nous en dira plus.

DTK

Source: mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *