Dr Aboubacar Sidick Fomba à propos de l’adresse à la nation du president de la république : « IBK a manqué de courage politique et de stratégie politique »

Le president de la republique s’est adressé à la nation malienne le mardi 16 avril sur la télévision nationale dans un discours fleuve pour decrisper le climat de tension politico sécuritaire du Mali. Les hommes politiques réagissent dont Dr Aboubacar Sidick Fomba president du parti ADEPM

« Ma réflexion sur le Discours du président de la république IBK

Tout d’abord je félicite le président IBK pour la tenue de cette adresse à la Nation tant attendue par le peuple Malien.

Bien que apesant,le discours du président traduit un manque de courage politique mais aussi de stratégie politique. Ce discours montre également la volonté manifeste à tenir la révision constitutionnelle dans un délai très court.
Manque de courage politique à aller vers une véritable concertation nationale avec tout l’arsenal qu’il faut et le temps qu’il faut en discutant de toutes les questions relatives à la vie de la nation y compris l’accord d’Alger et la collaboration avec les Nations unies.
Le courage politique devait conduire le président à dissoudre l’AN et se prononcer sur la mise en place d’une assemblée constituante aboutissant à la 4eme République.
Le manque de stratégie politique réside dans le fait d’organiser une concertation nationale pour enrichir l’avant projet de la révision constitutionnelle dans un délai très proche et que les conclusions de la dite concertation passent devant les députés avant ,la promulgation par le président.
Cette formule enlève à la conférence nationale son caractère inclusif et donne la possibilité aux députés de tenir ou de ne pas tenir compte des propositions de la conférence.
Pour le président de la république, cette conférence nationale a la même valeur que les états généraux et les forums c’est également une manière de mettre de côté son caractère d’inclusivité .
Pour le Front social et surtout la crise scolaire les propos sont apaisants mais le problème demeure sans une solution véritable .
En conclusion le président de la république s’est adressé à la Nation suite à des conseils mais ce discours bien que apesant manque de courage et de stratégie politique et n’apporte pas la solution véritable à la crise politique, sociale, sécuritaire et économique .
Ce discours à la Nation sous pression ne vise que la tenue de la révision constitutionnelle dans un délai très proche .
Pour le président de la république la motion de censure en cours est un non événement et à l’analyse le président veut garder ce gouvernement jusqu’à la fin de la révision constitutionnelle.
Dans tous les cas le président de la république a toutes les cartes en main pour rentrer dans l’histoire et sortir par la grande porte.Le temps restera le grand maître des intentions.
À présent défendons le Mali car personne ne fera ce pays à nôtre place ». Aboubacar Sidick Fomba president de l’Alliance Démocratique du Peuple Malien(ADEPM)

Dily Kane

Mali24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *