Du rififi à l’UDD

La question se pose depuis un certain temps sur le silence de la Colombe qu’on attend pas roucouler suffisamment à l’occasion de la présidentielle. La réponse réside peut-être dans la perte par l’Udd d’une figure aussi historique et emblématique que son ancien président devenu président d’Honneur depuis le dernier congrès du parti, Me Hassane Barry. Dans la foulée d’une présidentielle emmêlée à la gênante et très complexe crise du Centre, le président de la section Udd de Koro a librement choisi de rallier armes et bagages le camp du chef de file de l’opposition. Comme quoi, au cas où la sécurité permettrait la tenue des élections dans cette localité agitée par les affrontements intercommunautaires, l’ancien ambassadeur du Mali en Guinée puis en Angola battra campagne à contre-courant de sa famille politique qui demeure pourtant membre de la majorité sortante. Recoupement fait, il semble que la défection de Me Barry n’est pas fortuite. C’est une réaction, dit-on, à l’attitude du directoire de l’Udd qui ne s’est point embarrassé de consultations des structures de base pour décider de ses options électorales pour la présidentielle. Du mépris ! pourrai avoir jugé Me Barry

Le Temoin

Facebook Comments

One Reply to “Du rififi à l’UDD”

  1. Il fallait s’attendre à ca Diema est un opportuniste il n a jamais combattu un régime. Lui Tout ce qui l’intéresse est son business mais le pays brûle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *